Synthèse totale des C-Nor D-homostéroïdes

par Jacques Lebreton

Thèse de doctorat en Chimie organique

Sous la direction de Éric Brown.

Soutenue en 1986

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Nous proposons dans cette thèse deux types de solution afin d’évaluer l’évolution des fluctuations sur les composantes du champ à deux modes couplés dans une cavité. Dans une première approche, nous intégrons tous les termes de la matrice densité du champ à deux modes, puis dans une deuxième approche, nous développerons sur ordinateur, à l’aide d’un programme utilisant le langage symbolique REDUCE, les séries de Taylor des observables, qui sont alors évaluées à l’aide des approximants de Padé quadratiques. De cette étude nous avons pu dégager les propriétés caractéristiques suivantes : quels que soient les champs en entrée, il existe une durée d’interaction optimale, qui permet d’obtenir une réduction optimale des fluctuations. Le dispositif est capable de comprimer des champs thermiques jusqu’à les rendre sub-quantiques. Dans tous les cas, la compression des fluctuations s’accentue avec la puissance des champs en entrée : le « squeezing » apparaît donc comme un effet quantique macroscopique.

  • Titre traduit

    Total synthesis of C-Nor D-homosteroids


  • Résumé

    The first part of this thesis describes various model reactions pertaining to the total synthesis of C-nor D-homosteroids. Various methods for the synthesis of α-acetonyl ketones were tested and compared with each other. The most general and efficient method appeared to be the alkylation, with methallyl chloride, of the carbanion derived from a N,N­ dimethylhydrazone, followed by ozonolysis of both double bonds. The second part of this work describes an efficient and stereo­ selective total synthesis of C-nor D-homosteroid compounds, following a general pathway of the A→B→ C→D type. The A-B ring system was provided by the Wieland-Miescher ketone. The ring C was formed by intramolecutar cyclisation of an appropriate γ-diketone. Construction of the ring C was achieved by means of a Birch reductive alkylation, followed by intramolecular cyclisation of the intermediate δ-diketone thus formed. C-nor D-homosteroids having six asymmetric carbons as well as the required "natural" trans-anti-trans configuration were thus obtained in eleven steps from the Wieland-Miescher ketone. This probably represents one of the simplest and most efficient routes leading to C-nor D-homosteroids.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (167 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 161-167

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1986)193
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.