Culture in vitro chez le riz, Oryza sativa L. : recherche d'un système cellulaire permettant la néoformation de plantes à partir de protoplastes

par Mangoa Yahya Coulibaly

Thèse de doctorat en Sciences naturelles

Sous la direction de Yves Demarly.

Soutenue en 1986

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Dans la première partie, des embryons matures et les différents organes de la jeune plante de riz, mis en germination in vitro ont été étudiés pour leur potentiel de formation de cals et l’aptitude de néoformation de ceux-ci. Seuls les embryons et es fragments des plateaux de tallage ont permis L'obtention de cals qui ont ensuite différencié des plantes. Ce matériel a donc été choisi pour l'isolement des protoplastes. Dans les deuxième et troisième parties les paramètres d'isolement et de culture des protoplastes ont été déterminés. Il a été alors constaté que Le 2,4D est indispensable pour la formation des parois des protoplastes, le déclenchement des premières divisions et une bonne évolution ultérieure des colonies cellulaires jusqu'à l'obtention de plantes. Des études histologiques ont permis de détermine l'origine et de suivre l’évolution de la structure des cals. Il ressort de ces études que Les cals issues de L'embryon mature passent par trois stades au cours de leur développement : pendant une phase très courte, avant dix jours de callogénèse, les cals sont embryogènes, à ce stade le pourcentage de régénération des cals est élevé. Les protoplastes isolés à partir de ces cals évoluent jusqu'à la formation de colonies cellulaires qui peuvent différencier des plantes. De 10 à 14 jours les structures cellulaires des cals deviennent morphogènes. Le pourcentage de régénération de ces cals est alors très faible. Les protoplastes isolés à partir de ces cals évoluent jusqu'à la formation de colonies cellulaires qui ne régénèrent pas. Après 21 jours de callogénèse, les cals deviennent non morphogènes. Les protoplastes isolés à partir de ces cals n'évoluent pas. La totipotence des protoplastes isolés est très liée à celle des structures cellulaires dort ils sont issus en division active. Une liaison a été établie entre la structure histologique des colonies embryogènes formés par les protoplastes totipotents et celles des cals à partir desquels ces derniers ont été isolés. Nos résultats nous amènent à proposer ce type de système cellulaire comme modèle pour améliorer l'isolement et la culture des protoplastes dans les phyllums les plus évolués des angiospermes.

  • Titre traduit

    In vitro culture of rice Oryza sativa L. : research of a cellular system for plant regeneration from protoplasts


  • Résumé

    The culture of rice protoplasts has been approached under the double aspect of cells and protoplasts totipotency. In the first part of our research, the capacity of dedifferenciation and regeneration of tissue issued from different organs has been studied, in order to determine adequate system to regenerate a whole plant from protoplasts culture. In the second and the third parts, the parameters of the isolation and the culture of protoplasts have been determined. The results showed that the 2,40 is necessary for the wall formation the first divisions, and the right evolution of the obtained cellular colonies. Only protoplast issue from juvenile call showed plant regeneration. Histological studies have permitted to determine the origin and the cellular structure of the callus which allowed the isolation of protoplasts capable of regeneration. In other respects, it appears from these studies that: - There is a correlation between the age of callus and the mode of evolution of their structure. – The callus from which the isolation and the culture of protoplasts lead ta regeneration are embryogenic. From the different callus structures issued from protoplasts only the embryogenic one can regenerate. - Protoplasts totipotency originates from active cells in stage of division.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (182 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 143-170

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1986)109
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.