Étude par spectroscopie atomique de propriétés nucléaires d'isotopes de francium et de césium

par Alain Coc

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Directeur de thèse inconnu.

Soutenue en 1986

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .

Le président du jury était Henri Sergolle.

Le jury était composé de Catherine Thibault, Jean Badier, Hubert Flocard, Michèle Meyer, Sylvain Liberman, Henri Sergolle.


  • Résumé

    Ce travail porte sur l’étude d’isotopes de césium (118,146Cs) et de francium (207-213Fr et 220-228Fr) par spectroscopie atomique hyperfine et sur l’interprétation de ces résultats du point de vue nucléaire. Les grandeurs nucléaires mesurées sont : le spin, le moment magnétique, le moment quadrupolaire électrique et le rayon carré moyen de charge. La technique employée, basée sur le pompage optique hyperfin à l'aide d'un laser accordable, puis la sélection magnétique des atomes est décrite dans la première partie. Les résultats de ces mesures atomiques y sont également présentés. Dans la seconde partie, ces résultats sont interprétés dans le cadre de modèles nucléaires. Les déformations des isomères des césiums légers sont comparées aux valeurs obtenues par un calcul théorique auto-consistant. Les isotopes de francium lourds se trouvent dans une région où est prédite l'existence de déformations octupolaires statiques. L'effet pair-impair mesuré sur le rayon carré moyen est anormal dans cette région. Mais les résultats expérimentaux ne permettent pas de conclure définitivement quant à la nature de ces déformations.

  • Titre traduit

    Atomic spectroscopy study of nuclear properties of francium and cesium isotopes


  • Résumé

    This work is based on the study of cesium (118,146Cs) and francium (207-213Fr et 220-228Fr) isotopes by hyperfine atomic spectroscopy and on the interpretation of these results from the nuclear physics point of view. The measured nuclear quantities are: the spin, the magnetic moment, the electric quadrupole moment and the mean square charge radius. The experimental method which is based on hyperfine optical pumping with a tunable laser, followed by magnetic analysis of the atoms is described in the first part. Results related to atomic physics are also presented. In the second part, these data are interpreted in the framework of nuclear models. The deformation of light cesium isomers are compared to values obtained from a theoretical self-consistent calculation. Heavy francium isotopes are situated in an area where the existence of static octupole deformations have been predicted. The odd-even staggering measured on the mean square radius is abnormal in this region. However, on the basis of experimental data, no definitive conclusion can be drawn regarding the nature of these deformations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (134 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 129-131

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Saclay. DIBISO. BU Orsay.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1986)96
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-034314

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1986PA112096
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.