Contribution à l'étude des problèmes d'empilement en spectrométrie nucléaire à très haut taux de comptage

par Somboon Chongchaikit

Thèse de doctorat en Électronique

Sous la direction de Raymond Duperdu.

Soutenue en 1986

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Cette thèse présente l'étude et la mise en œuvre d'une nouvelle technique destinée à augmenter le taux de comptage d'un spectromètre à scintillation NaI(T1). Son principe permet en outre d'optimiser la précision de mesure. L'idée originale de cette technique est de prendre en compte les impulsions empilées, habituellement rejetées, et de leur faire subir après numérisation une interpolation adaptée. Les résultats des expérimentations préliminaires confirment les prédictions théoriques le système réalisé permet en effet d'effectuer une spectrométrie jusqu'à un taux de comptage de 600-700 Kcps correspondant à un débit de photons Ȣ incidents de l'ordre de 1 Mcps.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (pagination multiple 76-[47] p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr., 4 p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1986)22
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.