Stratégie d'un film portrait : un grand-père en son jardin

par WENDY SMITH

Thèse de doctorat en Cinéma

Sous la direction de Jean Rouch.

Soutenue en 1986

à Paris 10 .


  • Résumé

    Pourquoi réalise-t-on des portraits? Cette thèse a été l'occasion d'une réflexion sur quelque chose qui nous entoure quotidiennement (les portraits photographiques, littéraires, etc. ) mais sur lesquels nous ne nous posons pas de question. Le problème principal qui s'est posé à moi était de faire un portrait de mon grand-père, d'évoquer sa philosophie et, parallèlement, de réaliser un film. Il m'a semblé logique de traiter ce sujet en trois parties : la première partie est une réflexion sur le portrait dans sa dimension historique. En analysant ses transformations, j'essaie de dégager quelques axes de réflexion sur le genre. À partir de cet historique, je dégage des fonctions du portrait telles que je les vois, le rôle de la ressemblance et du modelé à travers les medias, pour tenter de définir le portrait cinématographique. La deuxième partie est établie à la lumière de la première c'est une réflexion sur le tournage proprement dit. Dans la troisième partie, je reviens à la première pour voir si "Perry en son jardin" peut figurer dans les catégories que j'ai dégagées dans la première partie. Lorsque j'ai décidé de faire le portrait de mon grand-père, ce dernier représentait non seulement un modèle et une éthique (l'éthique protestante), mais également mon pays (les Etats-Unis). Depuis que je vis en France, je vois en lui une simplicité, une harmonie dans son rapport au monde qui me fascinent sans que je sache qu'en penser. C’est ce trouble qui m'a poussée à faire ce film. Dans le commentaire du film, outre la description du tournage proprement dit, je traite trois problèmes principaux qui s'entremêlent tout au long du tournage : le choix du sujet, la méthode et les problèmes techniques inhérents aux systemes de tournage et de montage choisis. Cette étude s'inscrit aussi dans une dimension sociologique : c'est une étude sur les objets et notre rapport avec eux. Une réflexion sur le portrait veut dire réfléchir sur l'image que nous avons des autres.

  • Titre traduit

    Strategy of a film portrait : "Perry in his garden"


  • Résumé

    Why do we make portraits? This thesis was an opportunity to think about something that surrounds us in our daily life (the portrait in its numerous forms) but that we rarely question. The principal question I asked myself was how to portray my grandfather and his philosophy in a film. It seemed logical to treat this subject in three parts. The first part is a reflection on the portrait taken from a historical point of view. I deduce several functions of the portrait, describe the role. The model and resemblance play in each medium, in order to try to define the film portrait. The second part is a reflection on the making of the film. In the third part, I try to see if "Perry in his garden" can be included in the categories I defined in the first section. When I decided to make this portrait of my grandfather, he represented not only a model and an ethic (the protestant work ethic) but also my country (the United States). Now that I live in France, I see a simplicity, a harmony in my grandfather's relationship with the world that fascinates me, without knowing what to think of it. This is why I made the film. In my film commentary, other than the description itself, I treat three principal problems: the choice of the subject, the method used and the technical problems encountered due to the shooting and editing systems I chose. This study also has a sociological dimension: it is a study about objects and our relationship to them. To think about portraits means thinking about the image we have of people around us.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (374 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.351-367.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T7123

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5417-1986-371
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/1178
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.