La guerre civile du Nigéria et ses échos dans le roman nigérian

par Louisa Matmati

Thèse de doctorat en études africaines

Sous la direction de André Dommergues.

Soutenue en 1986

à Paris 10 .


  • Résumé

    Le Nigeria accède à son indépendance le 1er octobre 1960 sous la forme d'une fédération il se présente comme une démocratie au sens occidental du terme. A cause de son hétérogénéité et disparité régionale accentuée par l'indirect rule ce pays connut une période qui a précipité la chute de la première république moins de six ans après l'indépendance. Le 15 janvier 1966, un coup d'état militaire mit fin au régime civil. Ironsi, un Ibo, prend le pouvoir. Il fut renverse par un deuxième coup d'état le 29 juillet 1966 et remplace par Gowon, nordiste et chrétien. Lorsque Gowon annonça la création de douze états en mai 1967, Ojukwu, gouverneur de l'est, répliqua en proclamant la sécession de l'est érigée en république du Biafra. La guerre éclata entre le gouvernement fédéral et le Biafra et ne se termina que 30 mois plus tard avec la capitulation d'un réduit biafrais. La crise a été envenimée par des interventions étrangères dont certaines étaient motivées par la richesse du sol et les champs pétroliers de la région de l'est. Sur le plan littéraire, la période avant-guerre est traduite dans le roman nigérian par le désenchantement. A man of the people (Achebe) illustre bien cette période. De la guerre, les romanciers ont donné un bilan négatif. Différentes formes d'écriture ont été utilisées. Cette étude traite le roman réaliste à travers the anonymity of sacrifice (Aniebo), le mode allégorique illustre par the combat (Omotoso), le témoignage par sunset in Biafra (Amadi) et the man died (Soyinka).

  • Titre traduit

    Civil war in Nigeria and its impact in the Nigeria novel


  • Résumé

    Nigeria became independent on 1st October 1960. It was a federation ruled by a multiparty western-type democratic government. Because of its heterogeneity and its regional inequality which has been accentuated by the indirect rule, this country knows political instability soon after independence and till the decline of the first republic. On January 15, 1966, a group of young army officers carried out a coup d’état which resulted in the establishment of military rule Andironsi, an Ibo, assumed the powers of supreme commander of the military government. But, on July 29, 1966, he was swept away by a counter-coup and replaced by the northerner Gowon. When Gowon announced the creation of twelve states on 27 may 1967, Ojukwu declared the succession of the republic of Biafra. The war between the federal government and biafra lasted almost three years. The conflict was accentuated by foreign countries. Some of them were motivated by the ground's wealth and the oil of the eastern region. In the Nigerian novel, the pre-war period is represented by disillusionment. A man of the people (Achere) is a good illustration. Novelists have given a negative perspective of the war. Different forms of writing have been used. The realistic novel can be seen through the anonymity of sacrifice ( Aniebo )

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (409,VII f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.350-403.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T7058

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5417-1986-749
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA10.LETT.1986
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.