Le Brésil et l'Europe atlantique, (XVIe-XVIIIe siècles) : l'invention contemporaine de la "brasilianité"

par Guy Martinière

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Frédéric Mauro.

Soutenue en 1986

à Paris 10 .


  • Résumé

    L'analyse des différentes écritures de l'histoire du Brésil, au carrefour de l'histoire des idées et des idéologies, de l'histoire des cultures et des identités culturelles des nations et de l'histoire des sciences, surtout des sciences de l'homme et de la société, constitue un champ de réflexions sur un domaine encore peu défriché, celui des rapports entre les relations culturelles internationales et l'historiographie. Comme l'Inde ou le Japon, le Brésil s'est identifié à un laboratoire ou le choc des cultures et des idées fut, aux dix-neuvième et vingtième siècles, l'enjeu d'interprétations diverses reflétant d'intenses rivalités nationales et sociales. Le livre concernant le Brésil, produit matériel né de l'imprimerie et produit de l'information né des découvertes du nouveau monde, apparait dès lors comme un élément de la mise en communication des hommes dans l'espace mondial de la conquête coloniale et spirituelle du Portugal et de l’Europe. Inventée par l’Europe de la Renaissance et portée sur les fonds baptismaux de l'existence nationale grâce à une première vague de décolonisation issue de la Révolution de 1789, la "brasilianité" apparait comme un concept opératoire de l'historiographie pour "penser" l'indépendance du Brésil et l'affirmation culturelle originale d'une nation émergente d'aujourd'hui.

  • Titre traduit

    Brazil and Atlantic Europe (sixteenth to eighteenth centuries) the contemporary invention of "Brazilianity"


  • Résumé

    The analysis of the different interpretations of brazil history, at the meeting point of history of ideas and ideologies, of history of cultures and cultural identities of nations, and history of sciences, mostly human and societal sciences, represents a field of thoughts about an area still little explored, that is, the relationship between the international cultural relations and historiography. As India and Japan did, Brazil identified itself with a laboratory where the encounter of cultures and ideas was in the nineteenth and twentieth centuries, the slake of various interpretations reflecting intense national and social rivalries. The book about Brazil, material product of printing and product of the information resulting from discovery of the new world, therefore appears as an element of communication between men, in the world of Portugal and Europe colonial and spiritual conquest. Invented by the Europe of the renaissance and given a national existence by a first wave of decolonization born of the revolution of 1789, "brazilianity" appears like an operating concept of historiography to "think" the independence of Brazil and the original cultural assertion of an emerging nation of today.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 5 vol. (2241 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.2025-2216.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Bibliothèque Saint Charles.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : TL 86 MAR
  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T7034
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.