Les logiques sociales contradictoires de l'accumulation en Yougoslavie (1945-1980)

par Catherine Samary

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de André Nicolaï.

Soutenue en 1986

à Paris 10 .


  • Résumé

    Nous étudions les mécanismes, conflits et résultats de l'accumulation Yougoslave entre 1945 et 1980 -ce qui a l'intérêt de recouvrir quatre combinaisons distinctes de planification marché autogestion, de l'hypercentralisation administrative a l'hyper-décentralisation marchande, avec différents degrés d'ouverture sur le marché mondial. Nous nous intéressons particulièrement aux causes (déséquilibres, conflits socio-économiques, culturels et politiques) et conditions de ces grands tournants institutionnels. Derrière les catégories économiques, les formes juridiques et les institutions, nous cherchons à comprendre les rationalités et les conflits sociaux dans leur évolution. Les "rapports de propriété" sont dans l'ensemble considérés comme impurs et transitoires -comme la société yougoslave elle-même, issue d'une rupture avec le capitalisme qui n'en faisait pas d'emblée une société socialiste. Le processus de transformation socialiste (de socialisation réelle de la propriété des moyens de production) n'est ni linéaire, ni automatique. L’expérience yougoslave permet de tester si la régulation marchande (que nous distinguons d'une utilisation du marché et des catégories marchandes par le plan) peut être la réponse aux impasses connues de la planification administrative (ou encore si l'autogestion doit être atomisée et reliée par un marché pour exister). Nous concluons au contraire sur un double antagonisme : autogestion plan administratif et autogestion marche conçu comme régulateur. Dès lors la question du système institutionnel permettant à l'autogestion de pénétrer dans l'état et à la planification de devenir autogestionnaire -tout en protégeant les rapports sociaux des automatismes de la loi de la valeur (en premier lieu du marché mondial)- est au cœur des enjeux actuels. La portée (la limite) de la rupture avec le système politique stalinien est aussi importante dans cette optique que la portée (la limite) de la rupture avec le capitalisme. Il s'agit là d'une reformulation de l'approche de Preobrajenski, en lui intégrant les problèmes de la bureaucratie démocratie.

  • Titre traduit

    Contradictory social dynamics of the Yugoslav accumulation 1945-1980


  • Résumé

    We study the mechanisms, conflicts and results of the Yugoslav accumulation between 1945 and 1980 -the interest of which is to cover 4 distinct combinations of planning market self-management, with different openings to the world market. We focus on the causes (disequilibrium, socioeconomic, cultural and political conflicts) and on the conditions of those major institutional turning points. Behind the economic category what are the social rationalities and conflicts in their evolution. The property relations are considered to be impure and transitory, as is the Yugoslav society itself -coming from a beak with capitalism which as such did not make it immediately socialist. The process of socialist transformation (or of real socialization of ownership) is neither linear nor automatic. The Yugoslav experience allows us to test whether a market regulator (that we distinguish from an utilization of market categories by a plan) can be the answer to the well-known impasses of bureaucratic planning. In other terms: does self-management need to be atomized and linked together by a market regulator? Our conclusion is on the contrary that there is a dual antagonism: self-management administrative planning and self-management market (as regulator). The key question raised in the present crisis is then that of an institutional system permitting self-management to penetrate the state and planning -while social relations as a whole should be protected from the automatic mechanism of the world market. In that framework, the limits of the break with the political system of Stalinism is as important as the limits of the break with capitalism. This is a reformulation of preobrajensky's approach, taking in account the question of the bureaucracy and of democracy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (510,50 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.14-33.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T7020
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.