La politique budgetaire dans les pays africains de la zone franc : une approche critique de la theorie de l'eviction

par CONSTANTIN ABENA NGUEMA

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Philippe Hugon.

Soutenue en 1986

à Paris 10 .


  • Résumé

    La these est une critique de la theorie de l'eviction dans le contexte des pays africains de la zone franc. La critique interne montre l'etroitesse des hypotheses de base de la controverse sur les effets d'eviction et d'entrainement de la politique budgetaire expansionniste, des mecanismes d'ajustement representatif des economies de marche developpees. Le rapprochement des conclusions auxquelles aboutissent les monetaristes et les neokeynesiens s'explique par le raffinement de l'outil analytique et traduit une representation plus exacte du cadre de reference des economies industrielles. La critique externe etablit la sous-representativite du cadre des economies africaines de la zone franc dans les modeles de l'eviction. Ni l'equation de la contrainte budgetaire de l'etat, ni l'equation de la richesse ne parviennent a saisir les specificites des pays africains de la zone franc (controle strict de la creation monetaire, absence de contrainte de devises, endettement exterieur de penurie ou d'eu phorie destine a contourner la politique monetaire restrictive et poids determinant des recettes d'exportation de produits de base aux cours fluctuants). Ces facteurs d'ordre structurel et d'origine historique determinent la politique budgetaire des etats. Leur absence dans les modeles de l'eviction reduit la portee analytique et operationnelle de la these de l'eviction dans le cadre des economies africaines de la zone franc. Ils traduisent l'etat d'un marche embryonnaire caracterise par les blocages et l'absence d'un milieu de propagation des effets d'entrainement des deficits publics. La modernisation de l'etat et du marche constitue un prealable a tout recours aux theses de la controverse pour expliquer le fonctionnement des economies des pays africains de la zone franc. La modernisation de l'etat, gage de sa coherence et de sa rationalite passe par la reconciliation de celui-ci avec la societe civile.


  • Résumé

    The study is a critical approach of the crowding out, crowding in effects controversy in the franc zone african economies. The analysis establishes that the validity of the main conclusions in the crowding out crowding in effects models lies on the veracity of the different assumptions representing the economies. These assumptions are relative to the industrialized market economies. The particular structures of the economy in the franc zone african countries (production structures, exterior indebtness, strict monetary policy, etc. . . ) and the motivations of individuals explane the results of the fiscal policy

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.