Le culte de Déméter dans le Péloponnèse : étude numismatique et iconographique

par Catherine Grandjean

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Lilly Kahil.

Soutenue en 1986

à Paris 10 .


  • Résumé

    Il ressort de l'examen des émissions frappées a Messène, Hermioné, Phénéos, Pale, Thelpousa, Corinthe, Tégée, Caphyai, entre le Ve et le IIe (?) siècles avant j-c, qu'il est très difficile de distinguer Déméter de Koré-Perséphone : les attributs des deux déesses sont généralement les mêmes (une couronne de blé et, parfois une torche) et toutes deux arborent un visage juvénile. Il n'est pas sûr que l’épi de blé mûr soit un attribut spécifique de Déméter et que le blé vert appartienne à Koré, car cette idée repose sur une interprétation allégorique de l'hymne homérique à Déméter, que contredit le monnayage de Phénéos. Les graveurs monétaires se sont inspires surtout d'œuvres de la statuaire et de la numismatique péloponnésiennes (mais furent probablement influences aussi par des monnaies de Syracuse et de l'amphictionie delphique). Ils se souciaient peu que leur source d'inspiration figure une Héra, une reine ou une brise cavalière et la transformaient en Déméter ou en Koré-Perséphone en lui adjoignant seulement une couronne de blé, sans modifier autrement le type. Les autorités monétaires du Péloponnèse ont manifesté un grand conservatisme dans leurs représentations des déesses (les Déméter des monnaies frappées pendant près de deux siècles par Messène et Hermione varient peu) et se sont attachées a deux traits iconographiques seulement (le visage juvénile et la couronne de blé), qui se retrouvent sur presque toutes les représentations de la déesse et de sa fille.

  • Titre traduit

    Demeter in the Peloponneses; numismatic and iconographic study


  • Résumé

    It follows from the study of Peloponnesian coins issued at Messene, Hermione, Pheneus, Pale, Thelpusa, Corinth, Tegea, Kaphyai (c. 5th-2nd bc) that it is difficult to distinguish Demeter from Kore : the goddesses' attributes are generally the very same (a corn wreath and, sometimes, a torch) and both of them have youthful faces. It is not clear that green corn indicates Kore (as L. Farnell told it) for this idea is based upon an allegorical interpretation of the Homeric hymn to Demeter, at variance with Pheneus'coins. Coin engravers took Peloponnesian coins and statues as models. They generally didn't care about their patterns representing Hera, Demeter or Penthesilea. The mints were very conservative (during two centuries, they issued the same faces of Demeter at Messene and at Hermione), but very stuck to youthful faces and corn crowns.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (212 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.208-212

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T6986
  • Bibliothèque : Bibliothèque Gernet & Glotz (Paris). (Contact: Marie LERAT) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THE.GRANDJEAN. Demeter
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.