Les complétives objet en grec moderne : une forme au subjonctif équivalente à une infinitive

par Elisabeth Frangedakis

Thèse de doctorat en Linguistique générale

Sous la direction de Simone Delesalle.

Soutenue en 1986

à Paris 8 .


  • Résumé

    Au moyen d'une étude comparative synchronique exhaustive des completives objets francaises et neo-grecques et d'une etude interne du grec nous avons mis en evidence le fait suivant : les completives neo-grecques va avec subjonctif, dont le sujet est identique au sujet ou a l'objet du verbe principal, sont semantico-syntaxiquement equivalentes aux infinitives du francais et du grec ancien. Plusieurs arguments nous le montrent : premierement, la co-reference specifique de leur sujet au sujet ou a l'objet du verbe principal. Ensuite, dans la formule de temps du grec moderne, l'infinitif (infinitif herite du grec ancien) et le subjonctif sont en distributions complementaires entre eux. De plus, pour des temps equivalents, quand le francais utilise l'infinitif, le grec moderne prend le subjonctif. Et enfin, la transformation francaise d'une completive a l'infinitif en une infinitive, se traduit en grec moderne par le passage de l'indicatif vers le subjonctif. Cette equivalence peut etre utilisee dans le cadre d'une traduction entre le grec moderne et les langues à l'infinitif

  • Titre traduit

    The objective complement clause in modern language greek : a sentence in the subjective form is equivalent with an other in infinitive


  • Résumé

    We have proved that the neo-greek clauses of the pattern : va plus subjective, of which the subject is the same with the subject or the object of the verb of the principal sentence, are equivalent (of the semantic and syntax point of view) with the infinitive sentences of the ancien greek and french language. Some arguments : relating to the formula of the time, in the greek modern language, the infinitive (infinitive inherited from the ancien greek) and the subjective are in a complementary distribution among them. In equivalent time, when the french language put infinitive the modern greek use subjonctive mod. The french transformation of a complementary sentence from the indicative mod to a infinitive sentence is traslated in modern greek from a passage of the indicative to the subjonctive. This equivalent of sentences can be used in the frame of a traduction between the moderngreek and the languages of infinitive

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (pagination multiple)
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 3/1,2
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 4/1,2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.