Etude de populations stellaires jeunes extragalactiques

par Marguerite Pierre

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de James Lequeux.

Soutenue en 1986

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Des champs stellaires du pnm, du gnm, de ngc 300, observes en ccd ou par photographie (bandes ubv), ont ete depouilles a l'aide de divers logiciels de reduction photometrique. On calcule les fonctions de luminosite et on en deduit les fonctions de masse initiales a l'aide de modeles d'evolution stellaire theoriques. Les fonctions de luminosite et les fonctions de masse initiales presentent des pentes (0,6 et - 2,5 respectivement) d'une grande uniformite. On observe toutefois des differences notables en ce qui concerne la limite superieure de la masse


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 191 P.
  • Annexes : 30 REF

Où se trouve cette thèse ?