Accords parfaits : les rapports entre la musique et le théâtre de l'avènement des Tudors au début de la carrière de Shakespeare, c. 1485-1592

par Francis Guinle

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Richard Marienstras.

Soutenue en 1986

à Paris 7 .


  • Résumé

    L'évolution du théâtre en Angleterre au XVIème siècle est étroitement liée à l'évolution sociale, politique et religieuse. Le théâtre évolue à partir de formes et de structures bien définies. Sous l'influence du théâtre classique, des farces françaises et des comédies italiennes, il intègre de nouveaux éléments, mais garde les composantes essentielles de sa propre tradition, les adaptant aux conditions et modes de représentation nouveaux que rencontrent les troupes de professionnels adultes et les troupes d'enfants. L’utilisation du langage vernaculaire et la présence constante de la musique dans des fonctions bien définies sont des aspects permanents de ce théâtre. A travers des schémas et des conventions établis, l'élément musical est étroitement lié à la structure et aux thèmes des pièces. Il est analysé dans son contexte, à travers le répertoire des troupes d'acteurs adultes et celui des troupes d'enfants. La notion de détournement de l'harmonie céleste par les vices des pièces morales constitue un élément fondamental dans l'utilisation et la fonction de la musique, et en particulier de certaines formes de chansons que l'on retrouve souvent associées à des personnages : serviteurs, pages, personnages de basse condition sociale, dans les comédies de cour pré-shakespeariennes.


  • Résumé

    The evolution of drama in England in the 16th century is linked to the social, political and religious evolution. Drama evolves from well-established forms and structures. Under the influence of classical drama, the French farce and Italian comedy, it integrates new elements, but also retains the essential components of its own native traditions, adapting them to the new modes and conditions of performance met by the adult professional actors and the children's troupes. The use of the vernacular and the constant presence of music with well-defined functions are permanent aspects of this drama. Through established patterns and conventions, the musical element is closely linked to the structure and themes of the plays. It is analyzed here in its context throughout the repertoire of adult and children's troupes. The concept of a distortion and misappropriation of celestial harmony by the vices of the moral plays constitutes a basic element in the use and function of music, and in particular some forms of songs often associated with servants, pages, and in general low characters in pre-shakespearean court comedies.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (V-403-565 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 471-516. Glossaire. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière. Service commun de la documentation. Bibliothèque Chevreul.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TL (1986) 137
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 1214
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 16736-<1,2>
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.