La diffusion ecrite des savoirs dans le champ des pratiques d'exercice corporel. Essai d'analyse sociologique et semiologique de differents objets mediatiques et periodiques dans les espaces de publication et de diffusion du champ des pratiques d'exercice corporel

par Robert Joseph

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Pierre Ansart.

Soutenue en 1986

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les savoirs qui s'amassent, s'assemblent, se construisent dans le champ des pratiques d'exercice corporel sont edites, vehicules et diffuses, la plupart du temps, par des associations et leurs bulletins (revues), formes exemplaires de la presse dite de regroupement. Des sous-champs d'ecriture, de diffusion et d'echange s'organisent en fonction de plusieurs savoirs dont trois grands types se dessinent : technique, pedagogico-didactique et scientifique. Des formes intermediaires, pratico-theorique, surgissent aussi. Les changements institutionnels et politiques donnent lieu a rupture a travers certains de ces sous-champs et conduisent a des restructurations qui suscitent des vocations et des organisations de presses nouvelles qui peuvent etre des lieux de reperage de groupes sociaux institutionnalises ou en voie d'institutionnalisation et en concurrence. C'est par une analyse thematique de contenu de presse complete et detaillee, completee par une analyse de discours et sur la base de corpus de revues significatives, d'articles et d'entretiens avec les redacteurs des revues que nous avons pu confirmer nos hypotheses dans un contexte de recherche que nous avons appele sociographique (sociologique et semiologique a la fois). Les savoirs techniques, premieres formes de rationalisation des exercices et pratiques corporels et sportifs, sont diffuses par les revues les plus anciennes. Les savoirs pedagogiques detiennent un autre champ de diffusion et d'echange, lieu "reserve" de revues anciennes. Les didactiques en voie de construction suscitent aujourd'hui une nouvelle publication. Enfin actuellement, les savoirs scientifiques permettent les vocations a association et a edition les plus foisonnantes. Ces nouvelles revues, comme les anciennes, elaborent, insensiblement, ce que nous avons baptise des reseaux d'echange par accumulation d'objets mediatiques (articles), concretisation de la communication sociale ecrite ainsi qu'instance d'echange de credit entre pairs qui prennent figure de gardiens de la doxologie (les doxosophes) de chaque savoir (la doxa) en question. De plus, ces reseaux sont, directement, porteurs des conflits intra-sous-champ et inter-sous-champ, c'est par eux et par les strategies en affrontement direct ou euphemise (de la part des auteurs comme des revues) qu'emergent les indices des enjeux de concurrence, difference culturelle de disposition (groupes socio-semiotiques), rivalite ideologique, remise en cause des heterodoxes face aux orthodoxes ou encore : occupation du "terrain" d'edition-diffusion


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Library : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Available for PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.