L'éducation de base au Burundi : école primaire et école Yaga Mukama, 1898-1973, structures, fonctionnement et impact social

par Nicéphore Bukuru Ndimurukundo

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Antoine Léon.

Soutenue en 1986

à Paris 5 .


  • Résumé

    L'éducation de base au Burundi comporte deux formes principales : d'une part la forme traditionnelle qui a été quelque peu effacée ou transformée par l'intrusion de l'évangélisation et de la colonisation et qui subsiste encore dans les campagnes ou auprès des personnes non encore suffisamment touchées par ces deux phénomènes : d'autre part la forme imposée par l'Occident dès l'installation définitive de la première mission chrétienne en 1898 à Muyaga. Dans les deux formes, les structures, les contenus et les méthodes favorables et ou compatibles avec l'ordre colonial catholique sont sauvegardes. Notre étude porte sur la forme occidentale que l'évangélisateur, le colonisateur et plus tard l’Elite autochtone utilisaient à leur profit, notamment en contrôlant la sélection des effectifs scolaires, les subventions et les débouches. La 1ere convention scolaire entre l'église catholique et l'état colonial (1930) consacre le détachement progressif de l'école primaire de deux autres écoles dont elle émane : à savoir le catéchuménat et l'école de simple lecture. A l'intérieur de l'école primaire : le 1er degré est réserve à la masse et son contenu reste à peine diffèrent de celui des écoles de simple lecture, la base de l'enseignement étant les livres de religion ; le 2eme degré prépare les auxiliaires dans la stricte limite des besoins coloniaux. La 2eme convention scolaire (1948) accélère la préparation des auxiliaires et prévoit l'ouverture d'un enseignement post-primaire. L’alignement sur les programmes métropolitains, introduit sous la pression des écoles laïques (1954) et des écoles autochtones, fut renforcé dans les premières années d'indépendance (1962). L’école préparatoire à l'école primaire, fut transformée en école parallèle et même concurrentielle et prit le nom populaire de Yaga Mukama (1962-63). Notre étude s'arrête en 1973, année où commence la réforme du système éducatif. Cette réforme ne touche en rien les structures préexistantes et exclue les écoles Yaga Mukama qui, depuis 1930, scolarisent deux à trois fois plus d'effectifs que l'école primaire. L’analyse du fonctionnement, montre, documents et chiffres à l'appui, que l'éducation de base imposée au Burundi servait en priorité à reproduire l'aristocratie traditionnelle dans le cadre d'une administration indirecte et ce du début du siècle aux années 1950. . .

  • Titre traduit

    Basic education in Burundi : primary school and Yaga Mukama school (1898-1973) : structures, functionment and social impact


  • Résumé

    The basic education in Burundi has two forms. On the one hand there is the traditional form and on the other is the western form. The former, though transformed and even erased in a sense by the intrusion of colonization and evangelization shill subsists in parts of the country where people haven't had enough contact with the two above mentioned phenomena. The latter was imposed by the west from the permanent settlement of the first catholic mission in 1989 (Muyaga). In the two forms, the structures, contents and methods favorable and suitable to the catholic and colonial ideals are safeguarded. Our work deals with the western form that the colonizer the evangelist and the local elite utilized to their profit notably by controlling the selection of attendants, the subsidies and the job market. The first school convention between the Catholic Church and the colonial power (1930) admits the progressive detachment of the primary school from the two other schools from which it stems, namely the catechumen and the simple reading school. In the primary school itself, the first cycle is reserved to the common people and its content is barely different from the content of the simple reading schools, the basis of the education being books on religion. The 2nd cycle prepares assistants in accordance to the strict boundaries of the colonial needs. The second school convention (1948) accelerates the preparation of helpers and provides for the initiation of a post-primary education. The alignment to the undenominational schools (1954) and the local elite is reinforced from the early years of independence (1962). The simple reading school which was first a kind of preparatory school to the primary school is transformed in a similar, rather rival school and gets the popular name of Yaga Mukama (speak o lord) 1962-1963. Our study stops in 1973 when the first reform of the educational system starts. This reform barely changes the existing structures and excludes the yaga mukama schools which from 1930 houses two to three times the number of primary school attendants. The study of the general functionning.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (462-28 p.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 355-378

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CEAF B 20681

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFL 200243/1986/354
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 87-445
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 12500
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.