Accès au lexique et bilinguisme : recherches expérimentales

par Jonathan Grainger

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Juan Segui.

Soutenue en 1986

à Paris 5 .


  • Résumé

    Dans une premiere serie d'experiences nous avons examine quand et comment la presentation prealable d'un mot dans l'une des langues du sujet bilingue peut faciliter l'identification d'un mot dans l'autre langue lorsque ces deux mots sont relies semantiquement (ex : beurre-bread). Nous avons montre que la presence d'une facilitation contextuelle en situation interlangue depend du niveau de traitement effectue sur le mot-contexte. Lorsque celui-ci n'est disponible que pour une duree courte il n'y a pas de facilitation interlangue. Une facilitation contextuelle interlangue n'est observe que lorsque le sujet dispose d'un temps de traitement du mot-contexte suffisamment long, lui permettant de mettre en oeuvre des strategies predictives. Dans cette meme serie d'experiences nous avons aborde la question de la selectivite de l'acces au lexique bilingue : le sujet bilingue accede-t-il simultanement aux deux systemes lexicaux correspondant a chacune de ses deux langues, ou bien peut-il preselectionner le systeme lexical auquel il va acceder selon ses attentes concernant la langue du mot qui lui est presente (le mode langagier) ? a l'aide d'une classe specifique d'homographes interlangues (ex : coin), qui partagent une meme forme graphemique mais possedent deux sens distincts dans chaque langue, nous avons montre que la lecture dans une langue de ces homographes n'empeche pas l'acces a l'acception de l'homographe dans l'autre langue. Dans une deuxieme serie d'experiences nous avons etudie le role respectif du mode langagier et de l'information orthographique lors de l'acces au lexique bilingue. Dans ces experiences nous avons compare les temps de decision lexicale aux mots inseres dans des listes pures (avec des mots appartenant a une seule langue) et dans des listes mixtes (avec des mots des deux langues). Nous observons des temps de reaction plus eleves dans les listes mixtes par rapport aux listes pures. Il s'avere que l'augmentation des temps de reaction dans les listes mixtes n'a lieu qu'en l'absence d'indices orthographiques specifiant la langue du mot presente (ex : wh dans le mot anglais white), et seulement lorsqu'il y a changement de langues dans les listes mixtes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 166 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 12281
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.