Les jeunes issus de l'immigration maghrébine : déviance ou marginalisation ?

par Abdelhamid Cheurfa

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Louis-Vincent Thomas.

Soutenue en 1986

à Paris 5 .


  • Résumé

    L’étude de la déviance implique la détermination des normes à partir desquelles un comportement est juge comme déviant. Au-delà de la transgression des lois fixées par le législateur, la conscience collective - selon la terminologie durkheimienne- est celle qui juge d'un comportement déviant. De ce fait, la déviance imputée aux jeunes issus de l'immigration maghrébine est déterminée par la relation qu'entretient la société française avec une minorité dont les origines ethniques et culturelles sont différentes, et dont la situation économique est généralement celle du prolétariat.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (VII-272 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 269-272

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Paris - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I4=11866
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.