La peinture contemporaine au Moyen-Orient arabe et ses sources traditionnelles islamiques

par Ahmad Esseili

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Bernard Dorival.

Soutenue en 1987

à Paris 4 .


  • Résumé

    Notre recherche vise à établir les rapports de parenté entre la contemporanéité dans la peinture arabe et le traditionalisme dans l'art islamique; à partir d'une vision analytique synthétique. La thèse se compose de trois parties : - la première discute des influences du modernisme et de l'orientalisme européens : négatifs sur les arts populaires ; positifs sur la naissance de la peinture arabe contemporaine au sein de la renaissance arabe au XIXe siècle. - la deuxième sonde les influences islamiques dans la peinture au Liban, en Egypte, en Syrie et en Iraq comme elles se sont prononcées dans le contexte des courants occidentaux de l'académisme jusqu'aux confins de l'abstraction. Nous avons pu distinguer l'existence de deux périodes artistiques : l'éveil (1900-1930) et la renaissance (1930-1950) ; et de deux courants généraux : l'occidentalisation et l'arabisation. - aussi dans la troisième partie, notre méthodologie part des facteurs socio-politiques, culturels et artistiques pour atteindre une vision objective, globale et unificatrice, et aboutit à trois catégories de peinture arabe : la première complétement occidentalisée, la deuxième de vision orientaliste ; et la troisième, la plus authentique résultant de la fusion de deux esthétiques : islamique traditionnelle et occidentale moderne. Une recréation déductive de ce qui est substantiel dans la thèse s'est fait à travers la conclusion générale, et montre : - le sujet - le contenu comme notion esthétique arabe. - l'attitude du peintre arabe vis-à-vis de la limitation (l'interdiction) dans la peinture figurative. - la découverte de trois étapes au sein du courant de l'arabisation de la peinture. - développement de la comparaison entre deux genres de peinture, et d'esthétique arabo-islamique : traditionnelle et contemporaine.

  • Titre traduit

    The contemporary painting in the Arabic middle-east and its traditional Islamic sources


  • Résumé

    This study aims to establish the relationship between the contemporaneousness in Arabic painting and the traditionalism in Islamic art through a synthetic, analytical and methodological vision. My dissertation consists of three parts : the first part discusses the influences of modernism and the European orientalism : negative influences upon popular arts but positive ones upon the birth of the contemporary Arabic painting in its relation to the modern Arabic renaissance in the nineteenth century. The second part probes the Islamic influences in the painting of Lebanon, Egypt, Syria and Iraq. In addition, we have examined those Islamic influences within the occidental current - from academicism to abstractionism. In the third part, our methodology starts from the factors of sociopolitical, cultural and artistic ones in order to establish a wholly and objective vision that respects the aesthetical, historical and critical dimensions of work leading us to three categories of Arabic painting : 1. It is completely occidentalized. 2. It is an Arabic orientalist's vision. 3. It is more authentic i. E. It comes from the fusion of both traditional Islamic aesthetic and modern occidental one. The most important elements in the general conclusion are the following: 1. We showed up the subject - content (in painting) as an Arabic, Islamic and aesthetic notion. 2. We discovered three stages within the current of Arabic painting. 3. We examined the attitude of contemporary Arabic painting vis-a-vis the limitation (interdiction) in the figurative painting.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 1330
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.