L'évolution de la notion d'aventure dans le roman courtois du premier tiers du treizième siècle

par Bernard Marache

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Daniel Poirion.

Soutenue en 1987

à Paris 4 .


  • Résumé

    L'étude du sens du mot aventure et de son insertion dans les structures lexicales et narratives d'un ensemble de romans du premier tiers du treizième siècle - arthuriens en vers : Durmart le Galois, Chevalier aux deux épées, Bel inconnu, Continuation de Perceval de Gerbert de Montreuil; arthuriens en prose : Perlesvaus, Lancelot, Quête du saint Graal, Mort le roi Artu, Captivites du Tristan en prose,; non arthuriens: Ecoufle et Guillaume de Dole de Jean Renart, Galeran de Bretagne - permet une approche objective de la notion d'a- venture et de son évolution : l'aventure, qui est plus une référence narrative qu'une notion abstraite "métaphysique", est au cœur d'une réécriture subjective de modèles objectifs arthuriens ou idylliques; son évolution dépend de ce jeu de transformation: l'aventure merveilleuse et chevaleresque du roman arthurien sert de référence à une réécriture, soit, rationalisante (romans arthuriens en vers), la notion d'aventure est alors en concurrence avec la notion de chevalerie, qui tend à l'indépendance, avec pour pôle la subjectivité héroïque, soit, allégorique (romans arthuriens en prose), l'aventure est alors en concurrence avec la notion chrétienne de merveille, qui tend vers un au-delà du roman; l'aventure "coup du sort", principe des contes-sources des trois romans non arthuriens, tend à être neutralisée par les schèmes idylliques et ou jouée sur le mode ironique. Dans la reproduction-réécriture problématique de l'aventure arthurienne comme non arthurienne - qui tournent à la défense et illustration d'idéaux héroïques subjectifs -, l'écrivain exerce une subjectivité nouvelle.

  • Titre traduit

    The evolution of the aventure notion in early thirteenth century courtly romances


  • Résumé

    The following is a study of the meaning of the word adventure and of its presence in the lexical and narrative structures of a number of early thirteenth century romances: Durmart, Chevalier aux deux épées, Bel inconnu, Continuation de Gerbert, Perlesvaus, Lancelot, Quête du saint Graal, Mort le roi Artu, Captivites du Tristan en prose, Escoufle et Guillaume de Dole de Jean Renart, Galeran de Bretagne. This study allows an objective approach of the notion of adventure and to its evolution. Adventure, which is a narrative reference more than an abstract "metaphysical" notion, is central to a subjective re-rendition of the objective models, whether Arthurian or idyllic. Its development depends on this transformation : the marvelous and chivalrous adventure of the Arthurian romance serve as a reference to a new rendition, being either rational, as in the case of the Arthurian romances in verse - in which the notion of adventure is found to be in competition with that of chivalry, the latter tending towards independence and focusing on the heroic individual - or allegoric, as in the case of romances in prose - the adventure is found to be in competition with the Christian notion of the marvelous, which tends to go above and beyond the romance. Adventure built upon the principle of chance and fate in the tales-sources of the three non Arthurian romances tends to be neutralized by the idyllic schemes and or played upon by the ironic mode. In the problematic reproduction-rerendition of both Arthurian and non Arthurian adventures - that support and encourage subjective heroic ideals - a new subjectivity is created by the writer.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 1335
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.