Du vécu à l'imaginaire : le Berry de George Sand

par Marielle Caors

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Madeleine Ambrière.

Soutenue en 1986

à Paris 4 .


  • Résumé

    L'étude du cadre des romans champêtres révèle l'importance des lieux et des paysages chez George Sand, composant une géographie berrichonne qui allie l'évocation de la réalité à la création d'un univers imaginaire. On notera tout d'abord que, dans une topographie habituellement fidèle à un réel bien connu de l'auteur, certaines modifications semblent toucher le lieu central du roman, souvent Nohant même, et lui donner un caractère imaginaire. Cette part d'imaginaire apparait clairement dans des paysages chargés de symboles élémentaires, dominés par la présence du feu, de l'air, de la terre ou de l'eau, domination qui s'étend souvent à tout un roman pour enrichir la simple nécessité spatiale. De plus, l'aspect essentiellement naturel du cadre romanesque, la place de l'homme, semblent véhiculer un message philosophique, l'idéal moral et politique d'une communion de l'homme avec la nature. Enfin, l'évocation du cadre naturel dépend également de la technique descriptive de George Sand et d'abord du système narratif, qui connait une évolution capitale en passant d'une narration traditionnelle, où l'auteur intervient souvent, à une présentation directe du récit par un narrateur précis très différencié de l'auteur. Cette disparition de l'auteur entraine des conséquences d'ordre social et stylistique, les paysans berrichons assumant alors la narration, mais également une restriction de champ : donner la responsabilité de la description à un personnage interdit les jugements esthétiques et les tentatives picturales de l'auteur. L'éparpillement et la diversification des notations remplacent la description tableau, évolution qui semble bien caractéristique des romans champêtres et se clôt avec eux, et montre ainsi le lien indiscutable entre le mode de narration et la vision même de l'auteur, et concilie fidélité au réel et poésie de l'imaginaire.

  • Titre traduit

    From life to fantasy : Berry in George Sand's novels


  • Résumé

    A study of the sceneries in George Sand's rustic novels reveals the importance of places and landscapes which compose a geography of Berry, where the calling up of reality and imaginary creation blend. First, we notice that inside a topography usually faithful to a reality well known of the author, some changes seem to affect the main place of the novel, often Nohant itself, and to give it a touch of fantasy. This touch of fantasy can clearly be found in landscapes fraught with elemental symbols, related to the presence of fire, air, earth or water, a presence which often pervades a whole novel, to enrich its mere necessary spatial frame. Moreover, the basically natural landscapes of these novels, and the place that men takes inside them, seem to bear a philosophical message, the moral and political ideal of a communion between man and nature. At last, evoking a natural landscape also depends on George Sand's descriptive technique, and first on the narrative scheme, which undergoes a fundamental evolution from a traditional narration, in which the author often interferes, to a direct presentation of the tale by a precise narrator totally differentiated from the author. This disappearance of the author brings about social and stylistic consequences, since the peasants of berry become responsible for the narration, but also a restricted vision: giving the responsibility of the description to a character forbids the author's aesthetic judgements and her attempts at rivaling painters in her descriptions. Scattered and diverse notations take the place of a description that aims at equaling a picture. This evolution seems quite characteristic of rustic novels and stops with them, and thus shows the unquestionable link between the way of narrating and the very vision of the author and conciliates her faithfulness to reality and her poetic imagination.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1989 par M. Caors à [Issoudun](38-330, Av. Alsace Lorraine, 361100)

Le Berry de George Sand : géographie imaginaire


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 0924
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 12111

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFL 200243/1986/330
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 87-474
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1989 par M. Caors à [Issoudun](38-330, Av. Alsace Lorraine, 361100)

Informations

  • Sous le titre : Le Berry de George Sand : géographie imaginaire
  • Détails : 433 p
  • ISBN : 2-9502398-1-1
  • Annexes : Bibliogr. p. 422-427
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.