La notion d'espace dans l'œuvre narrative de Thomas Bernhard

par Andrée Koeniger

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de Jean-Marie Valentin.

Soutenue en 1987

à Paris 4 .


  • Résumé

    Dans l'œuvre de l'écrivain autrichien contemporain Thomas Bernhard, l'espace occupe une place privilégiée. Depuis Frost (1963) jusqu'à Holzfallen (1985), l’Autriche, son histoire, ses paysages, ses villes enfin, ont été le cadre où se déroule la narration. Mais ce rôle va au-delà d'un simple décor: le lieu devient lui-même un élément actif, dramatique. L'espace bernhardien a une fonction essentielle que nous avons tenté de mettre en évidence. Le premier chapitre a trait à l'histoire personnelle de l'auteur, à ses origines. Dans les chapitres suivants, l'espace apparait sous différentes occurrences. A l'étude des espaces clos des demeures, pouvant être interprétées comme autant de métaphores de l’Autriche, succède celle des espaces libres ou naturels: paysages - ou theatrum mundi? Une brève incursion dans l'histoire de l’Autriche permet de mieux analyser le rapport de Bernhard à son pays. Le dernier chapitre expose les nombreuses formes que revêt la déambulation dans l'œuvre. Pour Bernhard le monde n'offre aucun espace permettant à l'homme de s'y refugier. En définitive, la mort apparait comme la seule délivrance possible.

  • Titre traduit

    The Notion of Space in Thomas Bernhard's narrative work


  • Résumé

    Thomas Bernhard, born 1931 in the Netherlands, is one of Austria’s outstanding living authors. This study deals with the meaning of space in Thomas Bernhard’s narrative work. It appears that the scene on which the events take place is not a mere setting, but also a dramatic component. The author's life, the circumstances of his birth, the places where he grew up, are the matter of the first chapter. The different houses, most of them very odd, are examined in the second chapter, as well as the inns and the "cafés viennois" which stand for the missing home. Chapter 3 is devoted to nature. The role of the forest is enhanced; smaller patterns such as trees, flowers, etc… are analyzed too. At last not least, water plays a great part in Bernhard’s universe. The historical background of Thomas Bernhard’s country - Austria - is evoqued, but also the difficult relation of the author to this country. His characters, finally, feel all trapped by their environment and try to escape by all means. Some of them succeed, but most of them fail. So it appears that escape is impossible, since "the land-measurers have measured the land through and trough". Finally, only death remains the genuine liberation.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1995 par Bibliothek der Provinz à

Das Gasthaus : der Raumbegriff im erzählenden Werk Thomas Bernhards ...


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 390 f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.PARIS.LETT.1987
  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 1218

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5417-1987-816
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 89-195
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1995 par Bibliothek der Provinz à

Informations

  • Sous le titre : Das Gasthaus : der Raumbegriff im erzählenden Werk Thomas Bernhards ...
  • Dans la collection : Publication PN , 1
  • Détails : 207 p.
  • Notes : Ce texte est la traduction partielle de la thèse soutenue à la Sorbonne (Paris IV) le 28 mars 1987 sous le titre : "La notion d'espace dans l'oeuvre narrative de Thomas Bernhard".
  • ISBN : 3-85252-036-3
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.