Vie eremitique et vie religieuse dans le diocese de bourges. (milieu onzieme - milieu douzieme)

par HERVE OUDART

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Olivier Guillot.

Soutenue en 1986

à Paris 4 .


  • Résumé

    L'ensemble de cette etude vise a faire apercevoir la vie eremitique des onzieme et douzieme siecles dans le diocese de bourges au travers des actes de la pratique. L'introduction sert a situer ce travail par rapport aux etudes deja faites a l'aide principalement de textes hagiographiques, sur l'eremitisme. A travers une approche lexicale du substantif heremita (ermite), menee dans le premier chapitre, on tente de faire apparaitre les caracteres que les redacteurs de ces actes pretent aux ermites. Le deuxieme chapitre vise a mettre en evidence des formes non communautaires de vie religieuse. Dans le troisieme chapitre, on cherche a faire apparaitre d'une part les modalites de passage du groupement eremitique a la communaute en soulignant cependant que ce passage n'est pas une evolution ineluctable, d'autre part le maintien d'une tradition eremitique au sein des communautes issues de groupements informels. Le quatrieme chapitre vise a faire apercevoir les rapports existant entre la vie eremitique et l'eglise : le respect des benedictins pour cette vie religieuse informelle et la protection des ermites par les archeveques de bourges. On tente de montrer dans le cinquieme chapitre que la bienveillance des laiques a l'egard des ermites est motivee par leur desir de s'assurer un benefice spirituel. Le dernier chapitre reprend ces diverses analyses sur l'exemple du prieure fontevriste d'orsan aux origines eremitiques, fonde par robert d'arbrissel. En conclusion, on cherche a rapprocher ce que l'on apercoit dans les actes de la pratique de ce que l'on peut apprendre sur la vie eremitique dans un traite theorique --


  • Résumé

    This whole study aims at describing the eremetical life in the diocese of bourges during the eleventh and twelfth centuries through the titles of the practice. The introduction is useful for situating this work with respect to the studies which were already written with the main help of hagiographic texts about the eremitism. In the chapter one, through a lexical approach of the substantive heremita (hermit), we try to reveal the characteristics that the writers of those titles attribute to the hermits. The chapter two aims at pointing out some uncommunal forms of religious life. In the chapter three, we attempt to reveal, on one hand, the modalities of the transition from the eremetical group to the community stressing nevertheless that this transition is not ineluctable, and, on the other hand, the surviving eremetical tradition in the bosom of the communinities born of unformal groups. The chapter four aims at describing the links between the eremetical life and church : benedictine monks respected this unformal religious life and the archbishops of bourges protected the hermits. In the chapter five, we try to show that the benevolence of the laymen to the hermits is motivated by the desire to get a spiritual benefit. The last chapter resumes those different analysises upon the exemple of a fontevriste priory with eremetical beginnings, orsan, which was founded by robert d'arbrissel. In conclusion, we try to compare what we perceive in the titles of the practice with

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.
  • Notes : THESE NON CORRIGEE

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 1032
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.