Les substantifs masculins latins en. . . (i)o,. . . (i)onis

par Françoise Gaide

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Pierre Flobert.

Soutenue en 1986

à Paris 4 .


  • Résumé

    Nous avons inventorie 370 substantifs masculins latins presentant la finale. . . O (. . . Onis) ou. . . Io (. . . Ionis). Ils sont souvent typiques du latin vulgaire. Parmi ces termes 56% sont motives, c'est a dire clairement analysables en une base et en un suffixe (du point de vue du signifiant et du signifie). Ils se repartissent, selon la valeur semantique et la fonction syntaxique du suffixe, en 10 formations. Il y a parfois un lien entre une formation et un genre litteraire populaire. Dans les formations les plus fournies la nature semantique des derives est un facteur important pour la description. Certains groupes semantiques, comme celui des noms de metiers et celui des termes soulignant un travers, se rencontrent dans plusieurs formations. Les termes immotives (35%) se pretent egalement a une repartition en groupes semantiques. Les autres termes (9%) sont des derives synonymes de leur base, ou du moins des termes apparaissant comme tels. Nous avons etudie la question des origines. Neuf formations presentent un suffixe -on- (parfois dote d'une variante -ion-) herite directement ou indirectement d'un suffixe indo-europeen en nasale a valeur possessive; mais dans la formation diminutive (ou la forme suf- fixale est toujours -ion-) nous avons propose une autre origine du suffixe; enfin les termes immotives sont souvent des emprunts au grec. Pour ce qui est des prolongements romans, nous avons rejete la theorie des romanistes, selon laquelle le type latin capit-o ("celui qui a une grosse tete") est a la fois a l'origine des augmentatifs de la romania du sud et des diminutifs gallo-romans; en effet le latin possedait egalement une formation diminutive.

  • Titre traduit

    The latin masculine substantives in. . . (i)o,. . . (i)onis


  • Résumé

    We have inventoried 370 latin masculine substantives with the ending. . . O (. . . Onis) or. . . Io (. . . Ionis). They are often typical of vulgar latin. Among those terms 56% are motivated, that is to say can be clearly analysed into a base and a suffix (in respect of significans and significatum). According to the semantic value and the syntactic function of the suffix, they divide into 10 formations. There is sometimes a relation between one formation and one popular literary genre. In the largest formations the semantic qualities of the derivatives are an important element for the description. Some semantic groups, such as occupational terms or terms denoting a bodily or mental characteristic, occur in several formations. Unmotivated terms (35%) also divide into semantic groups. The other terms (9%) are derivatives synonymous with their bases, or at least terms we may believe so. We have studied the question of the origins. Nine formations offer a suffix -on- (with sometimes a variant -ion-) which is direct- ly or indirectly inherited from an indo-european possessive nasal suffix; but in the diminutive formation (where the suffixal form is always -ion-) we have suggested another origin of the suffix; at last unmotivated terms are often greek loan-words. As for the romance continuation, we have rejected romanists' theory, according to which the latin type capit-o ("a person with a large head") has generated both the augmentatives of south romania and gallo-romance diminutives; indeed latin had also a diminutive formation.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1988 par Ed. Peeters à Louvain et par Société pour l'information grammaticale à Paris

Les Substantifs masculins latins en -(i)ō, -(i)ōnis


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 1012

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5417-1986-606
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 88-438
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 12419-<1 À 3>
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1988 par Ed. Peeters et par Société pour l'information grammaticale à Louvain

Informations

  • Sous le titre : Les Substantifs masculins latins en -(i)ō, -(i)ōnis
  • Dans la collection : Bibliothèque de l'information grammaticale , 15
  • Détails : 1 vol. (373 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 327-349. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.