Conservatisme et fascisme : esthétique et idéologie dans l'oeuvre théorique de la droite littéraire en Allemagne de 1890 à 1933

par Hildegard Chatellier

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de Jean-Marie Valentin.

Soutenue en 1986

à Paris 4 .


  • Résumé

    L'auteur se propose d'étudier, à travers l'œuvre théorique d'écrivains mineurs aujourd'hui oubliés, les conceptions idéologiques et esthétiques de la bourgeoisie cultivée en Allemagne entre 1890 et 1933. Dans ce contexte, il est particulièrement attentif à l'intrusion d'éléments fascisants dans une pensée idéaliste et conservatrice au départ. Parallèlement, en matière d'esthétique, il montre que le recours aux traditions classiques et romantiques aboutit à la défense d'un classicisme "monumental" et d'un art "populaire" né du "sang et du sol". Les distorsions que subit l'héritage du passé lors de son assimilation par la droite littéraire au début du siècle sont analysées de façon systématique dans une première partie, consacrée, pour l'essentiel, à Julius Langbehn et Friedrich Lienhard. On y trouve l'inventaire des réactions conservatrices face à la modernité critique de la civilisation industrielle et capitaliste, de la démocratie, du naturalisme. . . ), et l'esquisse des solutions envisagées (nostalgies agraires, maintien de structures politiques et sociales archaïques, revalorisation du passé culturel. . . ). Un nationalisme exacerbé qui ne cache ni ses velléités impérialistes ni son antisémitisme, donne à ces tentatives en faveur du "renouveau allemand» une coloration volkisch. Des tendances comparables ont marqué l'œuvre de Paul Ernst dont l'itinéraire est retracé dans la deuxième partie. Mais ici, on voit le conservatisme, traumatisé par l'expérience de la première guerre mondiale, évoluer en courant "révolutionnaire" désireux d'en finir avec l'ère "bourgeoise". Cependant, jamais la distance par rapport à l'idéologie nationale-socialiste n'est totalement abolie. À l'ambiguïté des positions politiques, culturelles et religieuses correspond l'accueil que le régime hitlérien a réservé aux auteurs en question, dont l'intégration dans la culture officielle du 3e Reich s'explique par la nécessité de composer avec les milieux ayant favorisé son avènement.

  • Titre traduit

    Conservatism and fascism : ideology and esthetics in the theoretical writings of right wing authors in Germany between 1890 and 1933


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 0997

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5417-1986-486
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 87-343
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 12416-<1 À 3>
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.