P. Flourens (1794-1867) physiologiste et historien des sciences : sa place dans l'évolution de la physiologie expérimentale

par Georgette Legée

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de René Poirier.

Soutenue en 1986

à Paris 4 .


  • Résumé

    P. Flourens, docteur en médecine de la faculté de Montpellier, descendait d'une vieille famille languedocienne de maitres-chirurgiens. Il reçût sa première éducation d'un doctrinaire devenu curé d'un village des Cévennes. Des recherches dans plusieurs archives publiques et surtout privées ont permis de rectifier des erreurs biographiques. La carrière et l'œuvre de Flourens furent influencées par ses maitres de Montpellier (Lordat, A. P. De Candolle), puis de Paris (G. Cuvier, E. Geoffroy-St-Hilaire, mais aussi Destutt de Tracy). Son œuvre scientifique tient une place importante dans l'évolution de la physiologie expérimentale, essentiellement en neurophysiologie, puis en physiologie osseuse. Flourens cite toujours les travaux antérieurs qui ont suscité sa réflexion et ses recherches expérimentales, et il était indispensable de suivre l'évolution des méthodes expérimentales et des résultats obtenus, afin de porter un jugement le plus exact possible sur son œuvre et la comparer, surtout en neurophysiologie, a celle de ses contemporains français (Magendie, Claude Bernard) et étrangers, puis d'indiquer les nouvelles voies offertes aux recherches ultérieures ou aux applications pratiques (ex. : anesthésie, ostéologie). Ses résultats les plus originaux ont été la découverte des fonctions des canaux semi-circulaires de l'oreille interne. Son principal élevé fut A. Vulpian. Flourens a fait preuve d'un sens historique très prononcé qui s'est manifesté, en même temps que ses qualités littéraires, dans des ouvrages spécialisés et dans les éloges historiques dus à son rôle de secrétaire perpétuel de l'académie des sciences.

  • Titre traduit

    P. Flourens (1794-1867) physiologist and historian of science : his place in the evolution of experimental physiology


  • Résumé

    P. Flourens, medical doctor from the faculty of Montpellier was the descendant of an old languedocian family of master-surgeons. He received his first education from a doctrinarian who became a priest in a small village of the Cevennes. Researches in several public and chiefly private archives have allowed the rectification of errors in his biography. His scientific career and works were influenced by his professors in Montpellier (Lordat, A. P. De Candolle) and later in Paris (G. Cuvier, E. Geoffroy-St-Hilaire, also Desttut de Tracy). His scientific achievements hold an important place in the evolution of experimental physiology, chiefly in neurophysiology and in bone physiology. Flourens always mentions the previous works having motivated his reflexions and his experimental researches and it was indispensable to follow the evolution of the experimental method and the obtained results in order to formulate the most correct judgment on his work and to compare it, chiefly as regards neurophysiology with that of his French contemporary fellow scientists (Magendie, Claude Bernard) and of the foreigners; then to indicate the new pathways offered to further research or to practical application (e. G. Anesthesia, osteology). His most original results were the discovery of the function of the semi-circular canals of the internal ear. His more important pupil was A. Vulpian. Flourens has shown a very pronounced historical sense which he has manifested simultaneously with his literary qualities in specialized works and in historical elogies written by him as perpetual secretary of the Académie des Sciences.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 0999/1-4
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.