De la révolution française à l'idéalisme allemand : logique et phénoménologie hégélienne

par Celia Hernandez Lazaro

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Claude Bruaire.

Soutenue en 1986

à Paris 4 .


  • Résumé

    A Phénoménologie de l'esprit. 1). 1. 1. Contexte de la révolution française et de l'idéalisme allemand dans la phénoménologie. 1. 2. La révolution devient premièrement la liberté absolue ou la volonté générale de Rousseau, deuxièmement la terreur de la mort, et finalement l'unité du savoir et du vouloir. 1. 3. La révolution française est dépassée par l'idéalisme allemand qui est a. La moralité kantienne en tant que déplacée, b. La bonne conscience agissante, c. La belle âme en tant que la mauvaise conscience, le langage des bonnes intentions et la belle parole morale, esthétique et religieuse, et d. Le mal et son pardon en tant que la conscience scrupuleuse, la rectitude du langage moral et la confession du cœur dur. 2). L'esprit antérieur est dépassé dans la phénoménologie de la religion naturelle, esthétique et révélée. 3). Finalement l'esprit et la religion deviennent le nouveau monde de l'esprit dans l'histoire conçue. Le savoir absolu est ici présent. B. Science de la logique. La logique et la phénoménologie sont la nature dans l'encyclopédie. La logique est la nature en-soi en tant que l'être, l'essence et le concept. La phénoménologie est la nature développée en tant que l'esprit, la religion et le savoir absolu. 1). L'être de la logique devient la qualité, la quantité et la mesure. 2). L'essence est le fondement, le phénomène et l'effectivité. Et 3). Le concept est l'unité de l'être et de l'essence dans le sujet, dans l'objet et dans l'idée qui connait la vie à travers la connaissance en tant que l'idée absolue.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication non autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?