Médée dans le théâtre latinLE THEATRE LATIN, D'ENNIUS A SENEQUE

par André Arcellaschi

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Pierre Grimal.

Soutenue en 1986

à Paris 4 .


  • Résumé

    La permanence du mythe et du personnage de medee dans la litterature latine invite a rechercher les raisons de cette presence et les significations qu'elle peut avoir. Un des themes majeurs de cette etude est de tenter de comprendre la place que cesar a reservee a medee dans le temple de venus, on s'interroge d'abord sur le fait qu' ennius ait ete le premier auteur latin a chanter medee, alors que la litterature grecque a largement exploite le mythe et le personnage. Les fragments d'ennius, de pacuvius et d'accius sont classes,traduits et commentes. A cette trilogie republicaine et dramatique fait suite l'epopee de varron,oeuvre charniere entre la trilogie republicaine et celle qui va lui succeder grace a lucain, ovide et seneque. C'est assez dire l'importance de l'epopee de varron,cet ami de cesar. L'ensemble de ces oeuvres est examine en fonction de l'actualite litteraire et politique du moment. Dans tous les cas, on s'apercoit que la presence de medee sur la scene romaine correspond a la necessite d'exprimer une triple conception du mythe, a la fois percu comme element d'une poetique, d'une pratique et d'une politique. Medee, dans cette triple fonction, semble assurement servir la cause d'une monarchie elitiste et populaire, ou le meilleur gouverne en accord avec le peuple, vieux reve republicain et ambition imperiale des cesars et de leurs successeurs. Mais tout cela ne releverait que de l'epiphenomene ideologique, si medee n'avait ete associee aux recherches stoiciennes et pythagoriciennes qui l'avaient escortee depuis son apparition sur la scene romaine, dans ce costume blanc et rouge, accompagnee de ses attributs majeurs, le dragon et le glaive, et dans cette acceptation totale des souffrances qu'elle impose aux autres et qu'elle endure elle-meme.


  • Résumé

    The permanence of the myth and the character of medea in latin litterature prompts one to try ans seak the reasons for such a presence and the meanings it may have. One of the main themes of this study rests in the apprehension the place caesar has assigned medea in the temple of venus. Questions are first asked about ennous being the first latin author to celebrate medea, whereas greek literature has greatly used the myth and the character. Excerpts from ennius, pacuvius and accius are classified, translated and commented upon. Such a republican and dramatic trilogy is followed by varro's epic, a turning point between the republican trilogy and that which succeds it thanks to lucan, ovid and seneca. It tells of what cardinal importance is the epic written by varro,who was one of caesar's friends. All the works are scrutinized against the literary and political background of the time. In all the instances one grows aware thet the presence of medea on the roman stage correspond to the necessity of expressing a treefold conception of the myth, apprehended both as an element in a poetic technique, a praxis a policy. In such a threefold practise, medea certainly seems to serve the cause of an elitist and popular monarchy, where the best ones govers in agrement with the people, an old republican dream and imperial ambition of the caesars and of their successors. But all this would amount but to an ideological epiphenomenon, had medea never been present in the stoical and pythagorean studies that had escorted her since she appeared on the roman stage, in her white and red apparel, with her main attributes, the dragon and the sword, and in the total acceptance of the agony that she imposes upon others and that she herself endures.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 0819
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 12167-<1,2>
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.