Dylan thomas et l'ambiguite : ambiguite linguistique et strategies esthetiques

par Paul Volsik

Thèse de doctorat en Études anglaises

Sous la direction de Bernard Brugière.

Soutenue en 1986

à Paris 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette these, partant d'une reflexion linguistique sur l'ambiguite dans les langues naturelles tente, a l'aide des travaux de p. Le goffic, d'articuler le champ ouvert par cette notion en distinguant trois poles : l'ambiguite comme equivoque, comme indetermination et comme polysemie. Une analyse de l'histoire de la critique litteraire demontre que chaque "ecole" a priviligie un de ces poles, soit en considerant le texte a sens multiples comme possedant un nombre calculable de "sens" (ex. Empson) soit en le considerant comme relevant de l'incalculable (le deconstructivisme). A partir de cette reflexion theorique la these s'efforce de demontrer les possibilites esthetiques ouvertes par l'existence de ces types d' ambiguite et leur expression dans une oeuvre particuliere : la poesie de dylan thomas. Ce travail permet d'eclairer deux phenomenes de l'histoire litteraire de l'entre-deux-guerres: l'influence simultanee (et apparemment contradictoire) de la poesie metaphysique et d'un courant neo-romantique. Ainsi l'ambiguite comme equivoque qui s'est manifestee de facon particulierement eclatante a la fin du seizieme siecle et au debut du dix-septieme se retrouve dans l'oeuvre de dylan thomas. L'esthetique de l'equivoque est, dans cette these, analysee comme une esthetique de la simultaneite qui se manifeste a travers des structures intellectuell -es comme l'analogie, des phenomenes syntaxiques, ou encore des tropes comme la "pointe", l'anagramme, le calembour, le paradoxe, etc. . L'ambiguite comme polysemie (propre, sans doute, a toute oeuvre poetique) se manifeste de facon particuliere a l'epoque romantique, est meme theorisee par la linguistique contemporaine. Elle est marquee par des phenomenes tels le refus du discret, la valorisation du continu, ou de la derive etc. , aussi bien dans ses metaphores (de type organiciste) que dans l'utilisation de la connotation ou de la "passivite active" et dans la presence massive de certaines formes syntaxiques. Le dernier chapitre tente de montrer comment la thematique de dylan thomas - notamment a travers la notion de "processus" - et dans la mesure ou le poete choisit d'exploiter les virtualites de la polysemie inherente a une langue particuliere - permet au temps, a la gestation et a la generation de se manifester a la fois dans le "contenu" et dans la matiere meme des poemes.

  • Titre traduit

    Dylan thomas and ambiguity : linguistic ambiguity and aesthetic choice


  • Résumé

    This thesis starts with a linguistic analysis (based on the work of p. Le goffic) of the functioning of ambiguity in natural languages. It distinguishes three major poles that seem to structure the notion of ambiguity : the equivocal, the indeterminate, and the polysemic. An analysis of the history of literary criticism over the past fifty years shows that critics tend to insist on only one of these poles - ex : empson on the equivocal as a calculatable multiplicity or the deconstructivists on the polysemic as an uncontrollable dissemination. The thesis then attemps to articulate the linguistic with the aesthetic dimension of ambiguity through the study of a particular work : the poetry of dylan thomas. It thus also throws light on the paradoxical co-existence in modernism of an influence of the metaphysicals with a rebirth of a neo-romantic current. The aesthetics of the equivocal is seen as an aesthetics of simultaneity that manifests itself. In intellectual structures like analogy, in syntactic structures like those analysed by chom sky and in tropes like the conceit, the pun, paradox etc. . Ambiguity as polysemia is particularly associated with and was theorised by romanticism. Unlike that of the metaphysicals, romantic poetry (and certain aspects of dylan thomas') tends to refuse the discrete and to place great value on notions like "drift" (cf. Symbolic situations like the voyage or the "involute") or growth (cf. Organicist metaphors). It also uses intensively certain syntactic structures like negation that enable one to escape from either or situations. The last chapter of the thesis attempts to show tha dylan thomas' thematic- particularly the contellation time "process" gestation generation - expresses itself not only in the manifest content of the poems but also in the proliferation of his medium : language.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5417-1986-586
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.