Les Chinois du Cambodge : étude sociologique

par Kim Suy Sin

Thèse de doctorat en Études extrêmes-orientales

Sous la direction de Pierre Lucien Lamant.

Soutenue en 1986

à Paris 3 .


  • Résumé

    Les chinois du combodge et les problemes de cohabitation" (des origines jusqu'en 1975). La presence des chinois au cambodge est fort ancienne. Elle s'apparentait au mouvement migratoire du peuple chinois toujours oriente vers le sud. L'immigration chinois au cambodge : c'est un fait historique, lie a l'evolution du peuple khmer. Elle se concevait dans le contexte regional de l'asie du sud-est. Elle engendrait un phenomene d'eparpillement geographique tres apparente. L'organisation sociale des chinois : les chinois formaient une communaute homogene, repliee sur elle-meme. Ils perpetuent leurs traditions ancestrales et tres influences par le confucianisme et le taoisme. L'heritage socio-culturel devait etre les bases de leur communaute. L'influence des societes secretes chinoises n'y etait pas absente. Les groupes dialectaux s'entendaient au mieux. L'emprise economique chinoise : les chinois constituaient une communaute commercante puissant, detenant le commerce et la petite industrie du pays. Chaque groupe dialectal a sa specialisation ecomique. Le probleme de la cohabitation se posait souvent.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 302 f.
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 293-297

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : GEN.II.5405
  • Bibliothèque :
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : CAM.D.II.6
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 55.780
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.