La faisabilité économique du nucléaire dans les pays en voie de développement : cas du Maroc

par Mohamed Reda

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean Fericelli.

Soutenue en 1986

à Paris 2 .


  • Résumé

    Le present travail a pour objectif d'etudier l'opportunite de l'introduction de l'energie nucleaire dans un pays en voie de developpement comme le maroc. Apres une presentation de la situation economique et energetique de ce pays, ainsi qu'une analyse de la structure de son systeme electrique, le sujet est aborde a trois niveaux: -d'abord, il s'agit de faire des previsions de la puissance electrique pour determiner a quelle date une centrale nucleaire de 600 mwe pourrait etre integree sans trop de risques, c'est-a-dire sans que sa puissance depasse 10% de la puissance du reseau. En extrapolant la tendance passee, on trouve que c'est en l'an 2000 que cela serait possible; -ensuite, l'utilisation de la methode du cout moyen actualise, permet l'evaluation du cout du kwh produit a partir d'une centrale nucleaire pwr installee au maroc, et ce pour des paliers differents et a des taux d'actualisation differents. La comparaison de ce cout avec celui du kwh charbon permet de confirmer la competitivite du nucleaire; -enfin, grace a la methode input output de leontief l'impact de l'installation d'une centrale nucleaire de 600 mwe sur l'economie marocaine est determine. A ce niveau, les effets sont plutot positifs pour la production et l'emploi. Quant aux importations, elles augmentent considerablement, mais uniquement pendant la periode de construction.

  • Titre traduit

    The economic faisability of nuclear in developping countries : case of marocco


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : DX 1986-62
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.