Banque centrale, systeme bancaire et circuits de financement dans les pays en developpement : cas de l'algerie

par ABDERRAHMANE BENLHAFSI

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de YVAN CHRISTIN.

Soutenue en 1986

à Paris 2 .


  • Résumé

    Au lendemain de son independance, l'algerie, contrairement a ce qui s'est passe dans bon nombre de pays en developpement, s'est attachee a jeter les bases necessaires a un developpement autonome de l'economie. Ainsi, les pouvoirs publics, dans un vaste programme de nationalisations ont pris progressivement le controle des structures bancaires et financieres. Depuis, de nombreuses reformes sont intervenues en vue d'une adaptation des circuits de financement aux exigences du developpement economique. Cependant, il ne semble pas jusqu'a present que la nationalisation du systeme bancaire et les differentes restructurations, aient resolu le probleme du financement du developpement de l'economie. La politique monetaire et financiere envisagee manifeste de multiples incoherences tant au niveau de sa conception qu'au niveau de sa mise en pratique. Elle est subordonnee a la politique generale et vise a orienter les flux financiers conformement aux lignes determinees par le plan de developpement prealablement etablie. Cette politique fait du systeme bancaire un simple instrument d'execution et de controle du plan et limite le role de la banque centrale dans la regulation de l'activite monetaire et financiere.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.