Image sacrée, le retable : reprise en compte et réutilisation personnelles : proposition plastique dans une représentation du corps imaginaire et proposition d'une redéfinition du statut de l'image sacrée

par Jacqueline Barral

Thèse de doctorat en Arts plastiques

Sous la direction de Pierre Baqué.

Soutenue en 1986

à Paris 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La thèse se présente comme une proposition plastique dans une représentation du corps imaginaire, et comme une proposition d'une redéfinition du statut de l'image sacrée. La partie pratique est constituée par un retable pour l'église Saint-Assiscle de Perpignan. Elle est aussi le corpus de la thèse. Le rôle de l'image sacrée pour l'Eglise catholique contemporaine est étudié à travers les textes du concile de Vatican II. La réalisation plastique personnelle est confrontée à la position officielle de l'Eglise. La réflexion théorique, à l'appui du travail pictural et de son analyse plastique, tente une redéfinition du statut de l'image sacrée aujourd'hui en termes de finalité. "Servir la fin souveraine" est peut-être un enjeu encore possible, mais la tendance catholique actuelle semble demander à l'image d'être un support à la méditation plus qu'à la vénération.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (336 f.) + 4 diapos.
  • Notes : THESE NON CORRIGEE
  • Annexes : Bibliogr. f.322-336

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 86 ! 130
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.