Georges Bataille : forces et traces, le chemin de la Somme athéologique

par Takeshi Sakaï

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Hélène Védrine.

Soutenue en 1986

à Paris 1 .


  • Résumé

    Notre sujet consiste à mettre au jour l'évolution des idées de Georges Bataille (1897 - 1962), surtout de Notre-Dame de Reims (1918) a la Somme athéologique (1939 - 1945). A travers cette voie spéculative sinueuse, sa sensibilité pour les "forces" et pour leurs "traces" demeure cohérente. Un des tout premiers lecteurs de la traduction française de Freud, Bataille, aux années vingt, assimile le point de vue "dynamique" que ce psychanalyste allemand a suivi sous l'influence de la physico-physiologie de son temps. Affecte au cabinet des médailles dans la Bibliothèque nationale de Paris, le jeune penseur y découvre les traces plastiques des forces exubérantes chez les anciens païens. Les activités diverses de bataille dans l'entre-deux-guerres se résument en affirmation hâtive des forces violentes et de leurs traces scandaleuses. Le premier bataille tombe dans l'anarchisme, persuade qu'il est que l'abolition du régime de la raison constitue la condition sine qua non de restitution des forces maudites par ce régime. La première partie du présent essai, intitulée "les tâtonnements", est consacrée à l'examen de ses différentes démarches, qualifiées d'anti-raison. Avec la trilogie somme athéologique, rédigée au cours de la deuxième guerre mondiale, les idées de Bataille se transmuent. Elles sortent de l'obsession de l'anti-raison pour aller à l'au-delà de la raison. Le penseur affirme l'excès de pathos, non plus par la destruction du logos, mais par sa déconstruction. Son ami blanchot et les maitres allemands, tels Hegel, Nietzsche, Jaspers, contribuent à ce changement structurel de pensée. Sa "philosophie du non-savoir" s'ouvre sur le rationnel et l'irrationnel, à la merci des forces fluctuantes, du "sommet" au "déclin". La seconde partie de notre thèse se centre sur l'épanouissement" de la pensée de bataille, marquée par ses thèmes majeurs : la théorie, la chance, la souveraineté, la communication. Sa cosmologie comme son ontologie font aussi l'objet de notre considération.

  • Titre traduit

    Georges Bataille : forces et traces the way to the Somme atheologique


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (109-361 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 100-109. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 86 : 115

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MF 200243/1986/549
  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5417-1986-580
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 88-405
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 12343-<1,2>
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.