Islam, autorite et etat : l'exemple tunisien

par Sarah Ben Nefissa

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Michel Alliot.

Soutenue en 1986

à Paris 1 .


  • Résumé

    L'objet de cette these est de comprendre les difficultes de l'etat tunisien contemporain par l'etude et l'analyse des representations musulmanes de l'autorite et de l'etat, composantes fondamentales de la culture politique des tunisiens. Les rapports que les musulmans entretiennent avec l'etat sont reperables a travers leurs discours juridiques et politiques depuis plus d'un millenaire. Les musulmans connaissent des etats depuis la cite fondatrice de medine mais l'etat en pays d'islam n'a pas les memes attributs et fonctions que le modele etatique occidental, l'etat-nation. L'etat en islam a peu de pouvoirs (ordre, repression, diplomatie, fisc, guerre) et n'a pas pour role de reguler entierement les groupes et les societes. Ce n'est pas non plus le role des autorites religieuses. Les societes musulmanes se regulent, s'organisent et assurent leur reproduction materielle et symbolique elles memes. La nature coutumiere-cachee- du fiqh (droit musulman) en est la preuve la plus probante. Les autorites religieuses ont pour fonction de legitimer religieusement cette prise en charge des societes par elles memes et par consequent de la proteger de l'etat. Il est possible ainsi de dire qu'il n'existe pas de modele societal musulman unique mais de multiples modeles societaux a l'interieur de la grande umma (la communaute musulmane). Les difficultes d'insertion du modele etatique occidental, un etat providentiel ayant pour charge de reguler entierement la societe et les hommes, apparaissent bien comprehensibles. Son insertion dans un pays musulman demande une totale mutation mentale. C'est ce a quoi s'est attache le president de la republique tunisienne, habib bourguiba. Celui ci malgre le modernisme qui le caracterise a une legitimite profondement islamique au regard d'un islam en tant que force de mobilisation et de renouvellement contre l'islam etabli des gestionnaires du sacre. La crise economique qui frappe de plein fouet la tunisie a emousse les capacites distributives d'un etat presente comme providentiel. L'autorite de cet etat est mise en question par les tunisiens et notamment par une contestation de la part de mouvements religieux islamistes qui reclament un etat et une societe gouvernes par la saria(loi religieuse musulmane) or cet etat et cette societe gouvernes par la saria n'ont jamais existe.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Espace René Cassin. Groupe d'études et de recherches sur la justice constitutionnelle.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH BEN
  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CEAF B 16293
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.