La Nation armée : les modèles et leur évolution, analyse comparative des systèmes socialistes et occidentaux, actualité du concept dans le cadre de la défense de l'Europe

par Maurice Faivre

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Guy Pedroncini.

Soutenue en 1986

à Paris 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Rassembler dans la défense de la Nation : les hommes, les choses et les esprits, telle parait être la finalité de "la nation armée" : c'est celle de la levée en masse de 1793 aussi bien que de l'armée de milice suisse. Les peuples modernes, à un moment ou l'autre de leur histoire, ont adopté ce concept. La France et l'Allemagne ont réalisé la défense totale de 1914 et 1939-45 dans la continuité de leurs traditions militaires, alors que les pays anglo-saxons ont été contraints, au moment des grands périls, de rompre avec leur conception libérale du volontariat et d'improviser le rassemblement massif de leurs ressources. Dans les régimes socialistes, la mobilisation des peuples pour leur défense est davantage obtenue par l'appel au sentiment national et par la centralisation militaire que par l'enthousiasme idéologique et l'organisation milicienne. La première partie de la thèse décrit ainsi chacun des modèles de nation armée dans leur évolution et dans leur relation avec les théoriciens, qui de Machiavel à Mao Tse Tung en ont codifié les formes. Armée de milices, armement du peuple, milices prolétariennes, people's war, guerre industrielle, mobilisation permanente, guerre totale , défense populaire, constituent autant de modèles spécifiques conformes au génie de chaque peuple. Cette diversité des solutions n'exclut pas certaines convergences que l'analyse comparée de huit nations s'efforce en deuxième partie de souligner, en étudiant quatre thèmes : population-régime politico-social-finances-stratégie. Concept qui se transforme sous l'impulsion du progrès, la Nation armée repose sur des constantes : la masse des moyens humains et matériels-la passion populaire-la direction globale de l'Etat. Ces éléments se combinent différemment selon la nature des institutions, des idéologies et des stratégies, déterminant ainsi, de 1914 à 1945, une typologie des systèmes. Ces bases sont remises en cause par la révolution nucléaire, dans laquelle les capacités technologiques prennent le pas sur la motivation et l'idéologie. Le déséquilibre des forces au centre de l'Europe semble cependant favoriser la recherche de réformes ou "d'alternatives" qui pourraient restaurer les valeurs "archaïques" de la Nation armée.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (pagination multiple)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : École polytechnique. Bibliothèque Centrale.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : BX 5009154

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5414-1986-199
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PARIS.DROIT.1986
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1511-1986-30
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.