L'articulation entre la politique monétaire et la politique budgétaire dans les états membres de la banque des états d'Afrique Centrale

par Vincent N'Toutoume-Emane

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Christian de Boissieu.

Soutenue en 1986

à Paris 1 .


  • Résumé

    L'apparition, au cours de la dernière décennie, de déficits budgétaires élevés dans certains pays de la BEAC, a posé le problème de leur financement. Traditionnellement, dans les manuels de macroéconomie, le point de jonction entre politique budgétaire et politique monétaire tient au mode de financement des déficits publics. Cette étude essaye donc, dans un premier temps, d'évaluer l'incidence des différentes formes de financement du déficit budgétaire sur le processus de création monétaire. En second lieu, elle tente d'appréhender les conséquences du déficit budgétaire sur l'activité du secteur privé. L'analyse réalisée montre qu'il est très difficile de quantifier avec précision l'incidence du financement du découvert budgétaire sur la création monétaire et sur l'activité du secteur privé, à cause de l'absence d'un marché monétaire et financier et le faible développement du marché du crédit en zone d'émission BEAC. En revanche, l'analyse économétrique nous a permis de démontrer l'impact des politiques monétaire et budgétaire sur l'activité économique des états de la BEAC. De plus, elle nous a permis de mettre en évidence l'effet d'entrainement (crowding in) des dépenses publiques et l'effet d'éviction (crowding out) des importations par la croissance des dépenses publiques. Enfin, elle nous a permis de rejeter la thèse de l'éviction des dépenses privées par la majoration des dépenses publiques.

  • Titre traduit

    The Link between monetary policy and fiscal policy in the member states of the bank of central african states


  • Résumé

    The occurence, during the last decade, of high budgetary deficits in certain countries of the bcas has raised the problem of their financing. Traditionally, in manuals of macro-economy, the point of junction between budgetary policy and monetary policy lies in the ways of financing public deficits. This study aims, firstly, at evaluating the effect of various ways of financing the budgetary deficit on the process of monetary creation. Secondly, it endeavours to foresee the consequences of the budgetary deficit on the activity of the private sector. The analysis carried out shows that it is very difficult to ascertain with accuracy the incidence of the financing of the budgetary overdraft in the monetary creation and on the private sector's activities, because of the absence of a monetary and financial market and the low development of the credit market in the issuing zone of the b cas. On the other hand, the econometric analysis has enabled us to show the impact of the monetary and budgetary policies on the economical activity of the states of the bcas. Moreover, it has put in evidence the effect of crowding in of public expenses and the crowding out of imports by the increase of public expenses. Finally, it has enabled us to refute the agreement whereby private expenses are evicted by the increase of public expenses.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (422 f.)
  • Notes : Reproduction non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 408-422

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : E 86 : 53
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.