L'internationalisation des banques et autonomie nationale au Canada

par Bernard Élie

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Bernard Ducros.

Soutenue en 1986

à Paris 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La théorie et l'analyse économiques nous avaient habitués à ne concevoir la possibilité d'activités internationales d'envergure que de la part des grandes puissances. Le Canada avec peu de firmes multinationales et sans zone d'influence directe, ne pourrait donc pas prétendre s'ëtre doté de banques aussi internationalisées. La démarche suivie ici consistera à étudier dans un contexte original les banques commerciales dans leurs activités internationales et d'en évaluer l'impact sur une petite économie. La création des banques au Canada et leurs stratégies de déploiement extérieur restent un fait relevant de la conjoncture historique du Canada. Nous ne mettons pas pour cela de côté toutes les interpretations existantes sur la multinationalisation des banques. Tout à l'opposé, il s'agit d'ajuster ces interprétations à la spécificité canadienne pour forger un nouveau cadre d'analyse plus adapte. Tour à tour colonie de la Grande-Bretagne et principal partenaire &conomique des Etats-unis, le Canada sera le siège d'un systeme bancaire au développement dichotomique. D'une part au plan international, développement précoce et important, car les banques canadiennes agissaient comme composantes des systèmes bancaires britannique et américain. D'autre part au plan national, expansion et concentration plus tardives des banques à l'image du développement du pays. L'internationalisation du système bancaire canadien entraina d'abord une déformation du secteur financier marquée par une importance exagérée des banques commerciales au détriment des autres institutions financières, puis suscita un recours excessif aux investissements directs étrangers rendant le Canada dépendant. Enfin, particulièrement depuis dix ans, l'internationalisation des banques canadiennes a accentué la faiblesse des interventions des autorités monétaires dans le contexte de la privatisation de la détention des liquidités internationales. Le rôle des banques et la mesure de l'influence extérieure sont ici réexamines à travers l'analyse de la balance des paiements. De plus dans ce contexte de large ouverture, nous évaluons l'expérience de l'utilisation des cibles monétaires comme indicateur permettant de moduler la politique monétaire


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : G/DZ 1986-119
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : R/Z 1986-119
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.