Fibrés vectoriels algébriques de rang 3 sur le plan projectif à cohomologie naturelle

par Edgar Petit

Thèse de doctorat en Mathématiques

Sous la direction de André Hirschowitz.

Soutenue en 1986

à Nice .


  • Résumé

    On dit qu'un faisceau cohérent f sur un espace projectif possède la cohomologie naturelle si pour tout produit tensoriel de f par un fibre en droites, au plus un groupe de cohomologie de ce produit est non nul. L'objet de cette thèse est la démonstration du théorème suivant : les fibres stables génériques de rang 3 sur le plan projectif ont la cohomologie naturelle. On établira de plus un critère faisant intervenir les classes de Chern, déterminant une condition nécessaire et suffisante à l'existence de fibres de rang 3 (stables ou non) sur le plan projectif et possédant la cohomologie naturelle


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (99 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 97. Résumé en français

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 86NICE4058
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 86NICE4058BIS
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.