La Résistance à la pourriture des panneaux contreplaqués et des panneaux de particules : étude expérimentale d'une méthode en conditions non stériles

par Lucien Trong

Thèse de doctorat en Sciences du bois

Sous la direction de Xavier Deglise.

Soutenue en 1986

à Nancy 1 , en partenariat avec Université Henri Poincaré Nancy 1. Faculté des sciences et techniques (autre partenaire) .


  • Résumé

    L'Étude a porté sur des contreplaqués d'okoumé et sapin de 15 mm d'épaisseur et sur des panneaux de particules d'essences feuillues de 35 et 50 mm. Les éprouvettes ont été inoculées au moyen d'inoculats préalablement infestés par diverses souches pures de basidiomycètes. Après 12 à 16 semaines d'exposition, les éprouvettes ont été soumises à un essai de rupture en flexion statique. L’étude confirme qu'il est possible d'utiliser des champignons lignivores en conditions non stériles et d'obtenir dans la plupart des cas des attaques fongiques importantes et homogènes. Elle confirme aussi l'influence de l'épaisseur des plis du contreplaqué sur la résistance à la pourriture. La perte de résistance en flexion statique semble être un meilleur critère d'attaque fongique que la diminution de vitesse de propagation des ultrasons

  • Titre traduit

    Rot resistance of plywood and particle boards : experimental investigation of a method in non-sterile conditions


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (160 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 137-149

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : SC N1986 6
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.