Etudes en structures électroniques par collisions (e,2e) asymétriques

par Claude Dal Cappello

Thèse de doctorat en Sciences physiques

Sous la direction de Claude Tavard.

Soutenue en 1986

à Metz .


  • Résumé

    Dans le cas de la collision asymétrique (électron diffuse beaucoup plus rapide que l'électron éjecté), on peut négliger les effets d'échanges quantiques qui proviennent de l'indiscernabilité des électrons et, en régime impulsionnel, atteindre la structure électronique de la cible en déterminant la densité d'impulsion, simplement proportionnelle à la section efficace triplement différentielle mesurée. Pour les conditions hors du régime impulsionnel, établissement d'un modèle basé sur une méthode de type perturbation, dont le 1er terme représente la situation impulsionnelle. Obtention d'une convergence rapide malgré l'importance de la correction à réaliser et reproduction des résultats expérimentaux connus sur He, Ne et Ar, et des maximums de la surface de Bethe-Ehrhardt. Extension possible à des énergies incidentes plus basses

  • Titre traduit

    Studies of electronic structures by non-symmetrical (e,2e) collisions


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (174 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 150-155

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.