Contribution à l'étude des Armillaires phytopathogènes, en particulier du groupe Mellea : cycle caryologique, notion d'espèce, rôle biologique des espèces

par Jean-Jacques Guillaumin

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Denise Lamoure.

Soutenue en 1986

à Lyon 1 .

Le président du jury était Denise Lamoure.


  • Résumé

    La premiere partie du travail a ete consacree a l'etude du systeme d'incompatibilite sexcuelle et du cycle caryologique des armillaires europeennes appartenant au groupe "mellea". Ont ete confirmees : le comportement heterothalle tetrapolaire, le caractere diploide du mycellium secondaire, et l'existence d'un stade dicaryotique transitoire pour les especes autres que a. Mellea sensu stricto. Nous avons etudie la signification nucleaire de la "semi-compatibilite" (qui aboutit a l'apparition d'un type particulier de diplonte) et du phenomene de buller. Une etude limitee de l'extension des alleles d'incompatibilite et des formules alleliques a egalement ete menee chez a. Obscura. L'obtention de carpophores in vitro chez a. Obscura pour tous les types de diplontes a permis de boucler in vitro le cycle de cette espece. Une etude de l'evolution nucleaire dans l'hymenium des carpophores obtenus in vitro et in natura a pu etre conduite. L'incompatibilite sexuelle constitue une methode d'identification specifique qui a ete confrontee avec 5 autres methodes dont trois sont nouvelles. L'application conjointe de ces methodes nous a permis de determiner plus de 400 isolats d'armillaire et de preciser le role biologique des especes presentes en france. Seules a. Mellea et a. Obscura sont des parasites agressifs, la premiere surtout sur vignes et en vergers, la seconde sur resineux. Enfin, quelques etudes visent a une meilleure distinction des especes ont ete conduites sur les armillaires d'amerique du nord, afrique, australie et nouvelle-zelande


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (VII-270 p.-[42] f. de pl.)
  • Annexes : Bibliogr. p. [261]-270

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.