Sante publique et problemes sanitaires au gabon

par COLETTE-LYDI AMBONGUILAT

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de JACQUES LOMBARD.

Soutenue en 1986

à Lille 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le gabon, pays du tiers-monde, se trouve en deuxieme position apres la lybie, au point de vue richesses ; mais en premiere position au niveau de l'afrique noire. Il a une superficie de 267. 667 km2 (soit a peu pres la moitie de la france). Il est peuple d'environ 1 million d'habitants avec une densite de 3,8 habitants km2, avec 10 habitants km2 a la capitale : population tres inegalement repartie. Ainsi situe en pleine afrique centrale, le gabon comporte de nombreux atouts : richesses petrolieres, richesses minieres, richesse forestiere, une bonne couverture sanitaire et sociale. Cette situation privilegiee connait neanmoins quelques handicaps qui sont : la mauvaise repartition du personnel medical et des equipements mis a la disposition des provinces, la mortalite infantile elevee, l'existence de nombreuses maladies endemiques et endemo-epidemiques : (paludisme, trypanosomiase, lepre,. . . ) l'insuffisance des infrastructures et des voies de communication mal entretenues entrainant un systeme sanitaire qui ne peut profiter qu'a une faible population, essentiellement urbaine. Au niveau de l'alimentation, celle-ci est peu variee et tres peu equilibree : facteurs qui compromettent gravement la demographie du pays. Les conditions de vie, d'habitat, d'hygiene individuelle ne sont pas meilleures. L'education sanitaire est tres peu developpee : les services nationaux d'assainissement sont plus concentres dans les zones urbaines. Au cours de cette etude, on remarque la complexite de nombreux facteurs correles, mais que seule une politique harmonisee, claire est susceptible d'etre redemptrice de tous les maux actuels. En ce qui concerne la medecine traditionnelle, son integration a la politique de la sante peut apporter une aide importante, surtout sur les plans psychologique et pharmaceutique.


  • Résumé

    Gabon, a thirld-world country, is in second position behind lybia in the field of wealthiness, but enjoys the leading position among black africa countries. It has an area of 267,667 km2 (almost the half of france). It has about one million inhabitants and its density is 3. 8 inhabitants per km2 with ten inhabitants km2 in the capital city, a population which is inequally spread. Situated in central africa, gabon has got many trumps : oil, mining and forested resources with a good sanitary an social cover. This privileged situation, however, experiences a few handicaps such as : a bad distribution on of medical staff and equipment availabe for the provinces, a high level of infant mortality and many endemic and epidemic diseases (malaria, liprosy. . . ). The shortage of infrastructures and lines of communication badly maintained lead to a sanitation which is only profitable to few city dwellers. As regards nutrition, it is little varied and ill-balanced ; this factor endangers the demography of the country. The sanitary education is also less developped and the national service responsible for the improving of the sanitation is more concentrated in urban areas. Through this study, one can notice the complexity of many dependent factors which only a clear and harmonized policy is likely to save from all present ills. As regards traditional medecine, its integration in health policy can being a considerable help, particulary in the psychologic and pharmaceutic fields.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : V 22572
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.