Les ostracodes dinantiens du synclinal de Laval et du synclinorium de Namur (systématique - biostratigraphie - paléoécologie)

par Sylvie Crasquin-Soleau

Thèse de doctorat en Paléontologie

Sous la direction de Jean-Pierre Laveine.

Soutenue en 1986

à Lille 1 .


  • Résumé

    Les ostracodes dinantiens découverts appartiennent à 175 espèces. 70 espèces sont reconnues en Ardenne et 115 dans le massif armoricain : 8 espèces sont communes. La systématique représente la partie la plus importante de ce travail : 104 espèces sont décrites. Les répartitions sont données pour les autres espèces. 11 espèces sont nouvelles. Les paléomilieux sont caractérisés par l'étude des relations d'abondance existant entre les superfamilles. Les caractéristiques paléoécologiques sont données pour chaque coupe ainsi que leur évolution le long de celle-ci. Des comparaisons sont réalisées entre les deux régions différentes périodes. Les affinités paléoécologiques des healdiacea sont précisées

  • Titre traduit

    The dinantian ostracodes of laval synclinal and namur synclinorium (systematic, biostratigraphy, paleoecology)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (169, 70 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 163-169 (Tome 1)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1986-221
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.