"bidonvilles et habitats populaires : de la contingence des modes d'appropriation de l'espace"

par Elhadji Diop

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Pierre Sansot.

Soutenue en 1986

à Grenoble 2 .


  • Résumé

    Cette etude porte sur les bidonvilles et les habitats populaires au senegal. Elle est nee du constat de notre environnement immediat qui est caracterise. Par le dualisme paradoxal de ses types d'habitat donc des modes d'habiter. Ce qui est reflet du paysage urbain dakarois dans sa quasi globalite. Deux types d'habitats totalement differents refletent deux conceptions differentes de la notion d'habiter et des valeurs qui lui sont subordonnees. D'ou l'idee de contingence en matiere d'habiter et qui suppose de notre point de vue, un mode d'appropriation tout aussi contingent. Mais dans cette these notre objet a ete principalement de tenter de remedier a la meconnaissance dont sont l'objet les milieux populaires. Ceci par une sorte de remise en ordre conceptuelle qui permettra ainsi de faire s'estomper les idees recues et de rompre avec un certain type d'approche qui utilise des concepts qui ne rendent compte que partiellement d'une realite beaucoup plus complexe : il nous a fallu des lors, tenter une redefinition plus appropriee des concepts de bidonvilles et d'habitats populaires.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 170-[18] f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 205143/1986/5
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.