Un modele d'espace urbain dans les rapports sociaux de production de la societe sous-developpee bresilienne : le cas de porto alegre

par Gerd Zander

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Edith Brenac.

Soutenue en 1986

à Grenoble 2 .


  • Résumé

    Notre these se propose de trouver dans les caracteristiques de developpement economique et politique du bresil, les raisons de la forme et de la structure de son urbanisation en prenant comme exemple la ville de porto alegre. L'analyse couvre l'histoire du pays depuis ses origines et nous constatons par cette analyse une participation trop importante de la classe rentiere fonciere dans le partage du produit du travail social. De cette caracteristique resulte une speculation sur la propriete urbaine fonciere rendant prohibitifs les prix des terrains pour les classes a bas revenus, et leur interdisant ainsi l'occupation du sol urbain. Par ailleurs, les caracteristiques industrielles monopolistes, produit de la rentree du capital international, entrainent une reduction d'emploi et une concentration de revenus. L'intervention de l'etat qui stimule la concentration de revenus, par une politique fiscale regressive et concentree sur le travail, est reduite et ne peut s'appliquer que pour la construction d'equipements collectifs urbains dans des espaces restreints occupes par des classes a hauts revenus. Notre these propose une methode d'identification de ces contradictions dans un systeme socio-economique : methode qui va demontrer que l'espace n'est pas plus un cadre neutre qu'une dimension "naturelle", mais bien un espace social tout autant qu'un espace des rapports et donc de conflictualite : rapports sociaux au premier rang desquels les rapports sociaux de production.


  • Résumé

    This thesis proposes to explore, in the context of the economic and political development of brazil, the reasons for the form and structure of the country's urbanisation by the exemple of the city of porto alegre. Our analysis covers the whole history of the country from its beginning, in which is identified the disproportionate role played by the land-owing class in the distribution of the product of social labour. This power on the part of the land-owing class has given rise to much land speculation in the urban centres, pushing up the prices of properties and thus making it very difficult for the working class to live in the developed sectors of the urban areas. On the other hand, the industrial monopolistic characteristic, which is a product of international links of capital, leading to a decrease in employment for the working class and an increase in the concentration of income for the upper classes. Intervention by the state facilitates the concentration of income by means of a regressive fiscal policy which leans strongly on labour and reduces the capacity of the state for intervention for the construction of collective urban facilities. These elements, which are quite contradictory in themselves, determine space utilisation which are differentiated by the type of development or social segregation. The thesis proposes a method for identifying these contradictions and for the possibility of action which addresses the origine of the problems, with the awareness that these contradictions are more the product of the evolution of the society rather than of the decisions of public authorities.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 205141/1986/68
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.