Étude et évaluation du parallélisme dans les langages fonctionnels : une approche de la réduction de graphe par les combinateurs

par Marie-Hélène Durand

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Michel Lemaître.

Soutenue en 1986

à Toulouse, ENSAE .


  • Résumé

    Il est proposé une extension du jeu des combinateurs de turner et de l'algorithme d'abstractions correspondant, dont l'intérêt pratique est la diminution du taux d'extension du code combinatoire par rapport au nombre d'atomes du code source. L'auteur définit alors une machine abstraite, permettant de réduire un code combinatoire selon diverses stratégies parallèles, exploitant diverses sources de parallélisme. Un simulateur de ce réducteur parallèle a été réalisé, ainsi qu'un jeu de tests comportant principalement des fonctions de traitement symbolique. L'auteur a alors effectué un important travail d'expérimentations. Les mesures obtenus montrent que des techniques de compilation permettent d'engendrer, à partir d'un langage fonctionnel, un degré de parallélisme exploitable par une machine specialisée: une stratégie d'évaluation est alors proposée. Mais ces mesures soulignent aussi l'importance de la responsabilité du programmeur pour la mise en œuvre de cette algorithmique. En effet, le degré de parallélisme obtenu semble relativement difficile à prédire avant l'exécution.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (393 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 307-334

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut Supérieur de l'Aéronautique et de l'Espace. Service documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1986/123 DUR
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.