L'enseignement scientifique sous le Second Empire : la "bifurcation" : la formation des professeurs de l'enseignement secondaire

par Nicole Hulin

Thèse de doctorat en sciences sociales

Sous la direction de Ernest Coumet.

Soutenue en 1986

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette contribution a l'histoire de l'enseignement scientifique a plus particulierement privilegie l'etude du cadre institutionnel et l'analyse des prises de positions de savants tels j. B. Dumas et l. Pasteur. Pendant le second empire un important changement fut apporte par fortoul (1852) a l'enseignement secondaire, donnant une place nouvelle aux sciences dans les lycees. Le systeme de "bifurcation" entre lettres et sciences, apres la classe de quatrieme, creait deux filieres paralleles, l'une conduisant au baccalaureat es sciences, l'autre au baccalaureat es lettres. L'idee d'une "bifurcation" n'etait pas nouvelle, et la necessite d'une reforme de l'enseignement secondaire etait soulignee depuis le premier quart du dix-neuvieme siecle. La reforme fortoul peut etre consideree comme une synthese de deux plans : l'un esquisse par v. Cousin en 1834, l'autre presente par j. B. Dumas dans son rapport de 1847, la reforme fut tres critiquee, et pour des raisons diverses ce fut un echec. La "bifurcation" fut supprimee en 1864 par v. Duruy; mais, a la fin du siecle, la resurgence des idees fondamentales de la reforme de 1852 conduit a la reforme majeure de 1902 et a l'acquis definitif d'un principe de "bifurcation", voire de luralite de filieres, dans les etudes secondaires. D'importantes mesures concernant l'agregation et l'ecole normale accompagnent le bouleversement introduit par fortoul dans les etudes secondaires. Mais, a partir de 1858, sous l'influence de l. Pasteur, de nouvelles reformes reorganisent l'agregation et l'ecole normale. En 1869, v. Duruy introduit des innovations : creation de trois agregations scientifiques comportant chacune une epreuve d'histoire des sciences.

  • Titre traduit

    Scientific education in second empire france : "bifurcation"; secondary shool teachers training


  • Résumé

    This contribution to scientific education history essentially deals with institutions, and savants' influence illustrated by two cases : j. B. Dumas and l. Pasteur. Early in the second empire h. Fortoul effected an important change in french secondary education, the "bifurcation", by dividing the higher forms into two equivalent sections, a scientific one leading to baccalaureat es sciences and a literary one leading to baccalaureat es lettres. By measures introduced in 1852, sciences were given a new prominence in the curriculum of lycees. The idea of a "bifurcation" was not a new one and the need for reform in secondary education has been stressed since the first quarter of the nineteenth century. The fortoul reform may be considered as a synthesis of two plans : one outlined by v. Cousin in 1834 and one presented by j. B. Dumas in his 1847 report. The reform was severely criticized and for a variety of reasons it was a failure. The system of "bifurcation" was abandoned by v. Duruy in 1864. But, the fundamental ideas of the 1852 reform reappeared at the end of the century leading to the 1902 very important reform. Henceforth, in secondary education, several equivalent branches will exist. Important measures concerning the agregation and the ecole normale accompanied the complete change introduced by fortoul in secondary education. But, from 1858, under pasteur's influence, a reorganization of the agregation and ecole normale occured. In 1869, v. Duruy introduced innovations with the establishment of three specialized scientific agregations and the creation of a history of science test in each of them.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XXXII-580 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 541-562. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LSHS (Lyon).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 3R In-4° 1697
  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LARHRA (Lyon).
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris). Département des Manuscrits et des livres anciens.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : I 4= 12374
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 8522
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MSH TH 3472
  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 NS CDHT 342

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque et appui à la science ouverte. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFL 200243/1986/427
  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5417-1986-480
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA.EH.LETT.86
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 87-870
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.