Chercheurs de tresors et jeteuses de sorts : la quete du surnaturel a naples au seizieme siecle

par Jean-Michel Sallmann

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Emmanuel Le Roy Ladurie.

Soutenue en 1986

à l'EHESS .


  • Résumé

    Ce travail s'appuie sur les proces de magie instruits et juges par l'inquisition napolitaine a la fin du seizieme siecle. Une etude detaillee d'un fait divers important, parce qu'il impliquait des membres influents de l'oligarchie urbaine, sert de base de depart a la reflexion. Replacee dans son contexte social et historique, cette affaire permet tout d'abord de comprendre les ressorts de l'activite inquisitoriale en italie meridionale et d'en mesurer la portee de la fin du seizieme siecle au debut du dix-huitieme siecle. Mais il apparait rapidement que, derriere l'alibi religieux, se cachait volontiers l'envie de regler des comptes avec un adversaire. Aussi, un proces d'inquisition etait-il l'occasion de faire appel a toutes les ressources du code social et culturel, aux valeurs morales de l'honneur et de la honte, de l'amitie et de l'inimitie, des relations familiales et clientelaires. Par ailleurs, le terme de magie masque en fait une grande diversite de croyances. On a pu definir une magie intellectuelle, dernier avatar de la pensee neoplatonicienne de la renaissance, pratiquee par des hommes des classes moyennes et inspiree par l'alchimie et l'astrologie, et une magie plus proprement populaire, pratiquee par des femmes d'humble extraction sociale et derivee de la medecine empirique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EHESS HE 1986 54
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.