Symbiose Rhizobium meliloti - Medicago sativa : mesure de la compétition des souches pour la formation des nodosités

par Miryam Moreno Troconis

Thèse de doctorat en Biologie végétale

Sous la direction de Directeur de thèse inconnu.

Soutenue en 1986

à Dijon .


  • Résumé

    Nous avons cherché à déterminer si des mesures simplifiées, réalisées au laboratoire, pouvaient permettre de mesurer l'aptitude de souches de Rhizobium meliloti à former des nodosités sur la luzerne lorsque ces souches sont apportées dans un sol contenant des rhizobium de même spécificité. Deux méthodes, directe et indirecte, ont été effectuées en tube, sur sable et sur terre. Nous avons pu montrer que la fonction: NA : NB = CAB(IA:IB)**(k) (Amarger-Lobreau, 1982) s'appliquait pour Rhizobium meliloti. L'utilisation de la méthode directe doit permettre de faire un tri rapide sur un nombre relativement important des souches.

  • Titre traduit

    Rhizobium meliloti - Medicago sativa symbiosis : measurement of strain competition for nodulation


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 52 f.
  • Annexes : Bibliographie f. 47-52

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/1986/10
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.