Les Endomycorhizes De Gentiana lutea L. : détermination des champignons symbiotes, aspects physiologiques et ultrastructuraux de ces associations

par Sylvie Jacquelinet-Jeanmougin

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Silvio Gianinazzi.

Soutenue en 1986

à Dijon .


  • Résumé

    La grande dépendance de G. Lutea vis-à-vis des associations mycorhiziennes VA est mise en évidence ainsi que le rôle positif de ces associations sur la nutrition phosphatée de la plante. Une analyse ultrastructurale permet de définir les différents stades de la progression de l'infection. Une analyse ultracytochimique indique la présence de composés protéiques et polyosiques au niveau de l'interface cellule-hôte / champignon VA. On montre que l'établissement d'une association mycorhizienne est le résultat d'une compatibilité cellulaire entre les deux partenaires

  • Titre traduit

    ˜The œendomycorrhizae of Gentiana lutea l. : identification of the symbiontes, physiological and ultrastructural aspects of these associations


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 131 f.
  • Annexes : Bibliographie f. 111-127

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/1986/7
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.